Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > La Turquie veut un accord de libre-échange avec l’Algérie

La Turquie veut un accord de libre-échange avec l’Algérie

mercredi 15 septembre 2010, par Rédaction

La Turquie a exprimé son souhait de signature d’un accord de libre-échange avec l’Algérie dans un proche avenir.

La Turquie veut un accord de libre-échange avec l'Algérie. Le diplomate, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse - consacrée à la présentation de l’exposition « Istanbul fashion show » qui s’ouvre demain à Alger - tenue au siège de l’ambassade, a ajouté que son pays « attend la réponse du gouvernement algérien », auquel « on ne peut rien imposer », a-t-il, du reste, tenu à souligner. M. Bigali a expliqué les motifs d’une telle requête de la Turquie, par le souci et la nécessité d’instaurer « une concurrence loyale » entre les produits turcs et européens commercialisés en Algérie, relevant au passage le fait que « les produits turcs souffrent d’une certaine ségrégation par rapport aux produits européens ». Ces derniers, faut-il le préciser, bénéficient des avantages du démantèlement des tarifs douaniers contenus dans l’Accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne.

M. Bigali a rappelé à ce propos qu’une clause de ce même accord d’association « recommande la signature d’un accord de libre-échange entre nos deux pays ». Dans la foulée, l’ambassadeur turc a indiqué que le volume des échanges commerciaux entre la Turquie et l’Algérie, affecté par la crise économique mondiale de l’année dernière, a baissé pour s’établir à près de 4 milliards de dollars américains, alors qu’il était de l’ordre des 5 milliards USD en 2008. M. Bigali n’a pas précisé la part de chacun des deux pays dans cette somme, indiquant toutefois, que « la Turquie importe essentiellement du gaz liquéfié d’Algérie ». Interrogé sur le nombre de visas délivrés par son ambassade aux Algériens, le diplomate a répondu que celui-ci a été de l’ordre de 40 000 visas délivrés en 2009 et qu’il espère atteindre 50 000 pour l’année en cours, le seuil des 40 000 visas délivrés étant déjà dépassé pour cette année.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant