Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > La fermeture de la frontière Algérie-Maroc coûte cher

La fermeture de la frontière Algérie-Maroc coûte cher

jeudi 30 septembre 2010, par Rédaction

La fermeture de la frontière entre l’Algérie et le Maroc a causé un manque à gagner pour l’Algérie de 2 à 2,5 milliards de dollar selon Karim Mahmoudi.

La fermeture de la frontière Algérie-Maroc coûte cher. En marge de l’université d’automne de la Confédération des cadres de la finance et de la comptabilité ouverte hier au niveau de Sonelgaz de Ben Aknoun, le président de la CCFC Karim Mahmoudi a déclaré que « seul un marché maghrébin unifié (Algérie, Maroc, Tunisie...etc) pourra induire des effets positifs sur nos économies ». Selon lui, il y a encore « des blocages politiques, mais nous devons agir sur le plan économique en redynamisant d’abord nos échanges ». Toutefois, M. Mahmoudi considère que « les économies maghrébines sont, certes, différentes mais chaque pays doit défendre ses intérêts propres dans le cadre de l’Union du Grand Maghreb ».

Se prononçant sur la fermeture des frontières avec le Maroc, le président de la CCFC estime que « cette fermeture a induit pour l’Algérie un manque à gagner de 2 à 2,5 milliards de dollars ». Commentant la crise économique mondiale et ses répercussions sur l’Algérie, le président de la CCFC n’a pas mâché ses mots en indiquant : « Les répercussions sont là mais ne sont pas trop visibles. » Ce dernier considère que « l’Algérie, qui dispose d’une rente pétrolière, reste en même temps dépendante des importations qui impliquent de grosses dépenses budgétaires ». Il souhaite à ce propos « qu’il faut arrêter cette hémorragie en accordant plus d’intérêt à nos entreprises et notre industrie ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant