Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > La guerre des yaourts fait rage en Algérie

La guerre des yaourts fait rage en Algérie

mardi 8 juin 2010, par Rédaction

La concurrence dans le marché des yaourts en Algérie est très forte à l’instar de celle du marché de la téléphonie mobile.

La guerre des yaourts fait rage en Algérie. Les algériens ont découvert les bienfaits de la concurrence avec la téléphonie mobile en Algérie. Ils la goûtent désormais… avec les yaourts. Les laiteries se livrent à une bataille féroce pour conquérir le marché algérien des yaourts. L’Algérien est un grand amateur de produits laitiers frais dont il consomme un peu plus de 300 000 tonnes par an. Une habitude alimentaire assez récente mais qui fait le bonheur de ceux qui ont investi dans ce créneau à l’image de Danone-Djudjura, Soummam, Hodna, Yoplait ou Trefle qui se partagent un marché de plusieurs milliards de dinars.

Le marché des yaourts en Algérie est dominé par Soummam qui détient désormais un peu plus de 45 % de parts de marché, selon une étude très récente, contre 23 % pour Danone, son poursuivant immédiat. Ces deux géants se sont accaparés les trois quarts du marché ne laissant que des miettes à leurs concurrents. Seulement, avec une production journalière de plus de 4 000 000 de produits, Soummam fait figure de mastodonte qui écrase tout sur son passage. Derrière ces chiffres anodins se cache une guerre de positions implacable. Ainsi, la collecte de lait frais est l’un des secteurs névralgiques du créneau pour des laiteries qui tiennent à s’émanciper d’un marché de la poudre de lait où les prix jouent au yoyo.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran