Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > La lutte contre la contrebande piétine en Algérie

La lutte contre la contrebande piétine en Algérie

mercredi 7 mars 2012, par Rédaction

La lutte contre la contrebande en Algérie avance peu en Algérie malgré le recrutement de plus de 6000 agents des douanes entre 2006 et 2011.

La lutte contre la contrebande piétine en Algérie. De 2006 à 2011, quelque 6.200 agents ont été recrutés par les Douanes en Algérie dont 5.700 en corps technique. Près de 40% de l’effectif opérationnel a subi une formation spécialisée dont plus de 3.900 agents sur l’activité des brigades et la lutte contre la contrebande. Les moyens logistiques des Douanes ont été renforcés grâce à une enveloppe financière de 2 milliards de DA en 2010, selon la même source. L’étude relevait que les Douanes algériennes "ne disposaient pas d’un système d’information pour définir et évaluer sa stratégie d’action". Des statistiques sur les saisies et les courants de fraude interceptés étaient régulièrement transmises aux pouvoirs publics mais la collecte des données était opérée manuellement, donc de manière "relativement fiable", souligne cette étude.

En outre, "ces informations quantitatives étaient insuffisantes de par leur nature pour servir une réflexion plus approfondie sur les courants de fraude". L’absence d’un système d’information pour quantifier cette action stratégique de la douane a également été un obstacle à l’évaluation de l’efficacité des moyens et des actions sur le terrain de lutte contre la contrebande en Algérie. Elle a aussi empêché de vérifier la pertinence des indicateurs mis en place pour apprécier la performance des services opérationnels chargés de la lutte contre la contrebande. Le système d’information n’a été mis en service dans sa version test que fin 2010, soit une année d’application seulement.

"En Algérie, les infractions relevées en dehors des postes et bureaux des Douanes connaissent une croissance importante, passant de 18 milliards de DA en 2006 à plus de 61 milliards de DA en 2011, soit plus de 810 millions de dollars", selon une étude sur la mesure de la contrebande en Algérie, présentée récemment par la Direction générale des Douanes (DGD).

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après APS