Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > La production du textile en Algérie repart à la hausse

La production du textile en Algérie repart à la hausse

mercredi 10 février 2010, par Rédaction

La production dans le secteur du textile et des cuirs en Algérie est repartie à la hausse au troisième trimestre 2009 selon un rapport de l’ONS.

La production du textile en Algérie repart à la hausse. L’activité industrielle des textiles et cuirs en Algérie a repris, durant le troisième trimestre 2009, avec une hausse de la demande en produits fabriqués. Parallèlement, les prix de vente ont connu une baisse, selon une enquête d’opinion réalisée par l’Office national des statistiques (ONS) auprès des chefs d’entreprise. L’enquête, qui porte sur le type et le rythme de l’activité industrielle en Algérie, révèle que les capacités de production sont utilisées à plus de 75 % par presque l’ensemble des entreprises des cuirs et par près de 95 % de celles des textiles. La totalité des chefs d’entreprise des cuirs et près de 68 % de ceux des textiles déclarent avoir satisfait toutes les commandes reçues. En revanche, il leur reste des stocks de produits fabriqués, mais c’est une situation jugée normale par l’ensemble des concernés du secteur des textiles.

Le degré de satisfaction des commandes reste égal à la demande exprimée pour l’ensemble du potentiel de production des deux branches. Seulement près de 5 % des entreprises des textiles et plus de 4 % de celles des cuirs ont connu des ruptures de stocks, induisant des arrêts de travail inférieurs à 10 jours pour l’ensemble des concernés du secteur des cuirs et à moins de 29 jours pour ceux des textiles. L’approvisionnement en eau est suffisant selon les représentants des deux secteurs. Par ailleurs, plus de 67 % du potentiel de production du secteur des cuirs en Algérie ont enregistré des pannes d’électricité causant des arrêts de travail inférieurs à 6 jours pour l’ensemble des entreprises qui ont répondu à l’enquête. L’état de la trésorerie, selon la même enquête, est jugé bon par les chefs d’entreprise des cuirs, alors qu’il est jugé normal par ceux des textiles.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant