Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > La traçabilité alimentaire peu appliquée en Algérie

La traçabilité alimentaire peu appliquée en Algérie

dimanche 7 mars 2010, par Rédaction

La traçabilité des produits alimentaires est garante de l’hygiène et de la sécurité alimentaire selon l’Association des producteurs algériens de boissons.

La traçabilité alimentaire peu adoptée en Algérie. La traçabilité dans le secteur agroalimentaire est un impératif pour assurer la sécurité et la santé des consommateurs mais, en Algérie, elle demeure au stade de la démarche volontaire de professionnels du secteur. Afin de sensibiliser les producteurs de la filière quant à l’intérêt de l’outil traçabilité dans le monde de la consommation, l’Association des producteurs algériens de boissons (APAB) a organisé, la semaine dernière, trois séminaires régionaux à Oran, Sétif et Alger. La secrétaire générale de l’APAB, Mme Bellil Medjoubi Meriem, qui considère la traçabilité comme un gage de sécurité alimentaire pour le consommateur et pour le marché international, estime qu’il est impératif de l’imposer à tous les producteurs. « Cet outil de gestion des risques permet d’établir, pour un produit défectueux, la chaîne des responsabilités. La recherche de l’industriel en cause se fera en remontant la chaîne alimentaire par les liens de traçabilité », a-t-elle indiqué jeudi à Alger. Elle a souligné de ce fait que « le système de traçabilité devrait être une obligation pour l’ensemble des producteurs en Algérie en précisant qu’actuellement, la loi sur la protection du consommateur se contente tout juste de l’évoquer ».

La secrétaire générale de l’APAB a évoqué, par ailleurs, la promulgation en 2009 de la loi 09-03 sur la sécurité des produits alimentaires et la qualité des produits en Algérie, qui devrait être complétée par des décrets et des arrêtés spécifiques aux produits : « Nous souhaitons que ces futures décrets seront axés sur les bonnes pratiques d’hygiène et l’obligation, dans toutes les industries alimentaires, du système HACCP, une méthode qui permet une certaine vigilance en identifiant des étapes où il existe un danger de contamination. » Revenant sur la définition de la traçabilité, une experte tunisienne, Narjes Masbah, a indiqué qu’il s’agit d’un outil de gestion du risque car il permet d’assurer l’identification de l’origine des produits conformément aux attentes des autorités sanitaires et des consommateurs. Il s’agit plus précisément de retracer à travers toutes les étapes de la production, de la transformation et de la distribution le cheminement alimentaire ainsi que les informations la concernant, notamment l’identification du produit ou du lot, les informations sur le produit, les intrants, la provenance et la destination.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant