Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > SANTE > La vaccination contre la grippe A/H1N1 en Algérie ne décolle pas

La vaccination contre la grippe A/H1N1 en Algérie ne décolle pas

jeudi 14 janvier 2010, par Rédaction

Le gouvernement tente de sensibiliser la population en Algérie à l’importante de la vaccination contre la grippe A/H1N1.

La vaccination contre la grippe A/H1N1 en Algérie ne décolle pas. Alors que la grippe porcine A/H1N1 ne cesse de faire des victimes en Algérie, la campagne de vaccination a du mal à s’ébranler. D’où la décision des services du ministère de la Santé de se pencher aujourd’hui sur la sensibilisation des citoyens, notamment les plus exposés tels que les femmes enceintes, pour se faire vacciner. Selon un bilan provisoire présenté hier par le ministère de la Santé, la grippe A/H1N1 a fait trois nouvelles victimes dont une femme enceinte. Ce qui porte à 57 le nombre de cas mortels sur 889 cas confirmés. Le bilan officiel, a indiqué M. Slim Belkessam, directeur de la communication au ministère, sera rendu public aujourd’hui ou au plus tard samedi prochain.

La femme enceinte décédée était âgée de 22 ans et originaire de Sig (Mascara). Elle est morte mardi à Oran suite à des complications respiratoires, a précisé la même source. Les deux autres personnes décédées sont un homme de 28 ans à Sétif et une femme de 42 ans à Blida. Les deux cas ont présenté des complications respiratoires aiguës. Depuis l’apparition du virus de la grippe A/H1N1, les femmes enceintes ont connu le taux de morbidité le plus élevé, environ 24 %. Sur quelque 46 femmes enceintes hospitalisées en Algérie, 13 ont trouvé la mort, précise-t-on. Pour le représentant du ministère, cette situation s’explique par le fait que le risque de complication chez la femme enceinte est quatre à cinq fois plus élevé par rapport aux autres catégories, y compris les malades chroniques. Conscient de cette situation alarmante, le département de M. Saïd Barkat ne lésine pas sur les moyens pour parer à toute situation d’urgence. En guise d’amélioration des dispositifs de prise en charge, des femmes enceintes notamment, M. Belkessam fera savoir que plus de 1 000 lits supplémentaires ont été installés dans les salles de réanimation dans les différentes structures de santé à l’échelle nationale.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après Le Jeune Indépendant