Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le Crédit populaire d’Algérie se lance dans la bancassurance

Le Crédit populaire d’Algérie se lance dans la bancassurance

jeudi 2 juillet 2009, par Rédaction

La banque le Crédit populaire d’Algérie s’est lancé dans le secteur de la bancassurance en partenariat avec la Compagnie algérienne d’assurance.

Le Crédit populaire d'Algérie dans la bancassurance. La Compagnie algérienne d’assurance (CAAR) et le Crédit populaire d’Algérie (CPA) ont procédé hier, à Alger, au siege de l’agence CPA du Val d’Hydra, au lancement de leur partenariat portent sur la distribution des produits de bancassurance. L’opération de lancement de la distribution des produits d’assurance débutera au niveau de trois agences pilotes du Crédit populaire d’Algérie dans la capitale. Il s’agit de celle se trouvant dans le quartier Val d’Hydra connue sous le code 174, d’une autre sise rue Didouche-Mourad ayant le code 101 et, enfin, d’une autre au niveau de Bab Ezzouar, appelée la 146. Cette action sera étendue, selon un planning établi, pour atteindre 54 agences, indique un communique de la CAAR parvenu hier à notre rédaction, expliquant que cela permettra ainsi d’atteindre une meilleure couverture à travers le territoire national. Les produits, qui seront commercialisés dans une première étape, concerneront l’assurance multirisque habitation, l’assurance catastrophes naturelles, l’assurance temporaire au décès et, enfin, l’assurance crédit, est-il précisé.

Cette gamme de produits sera élargie, dans une seconde étape, avec la commercialisation de l’assurance voyage à l’étranger, l’assurance groupe et l’assurance individuelle accidentelle (adhésion collective), ajoute-t-on de même source. « Cette opération s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de partenariat conclue entre les deux institutions que sont la CAAR et le Crédit populaire d’Algérie le 20 mai 2008, à la faveur de la loi n°06-04 du 20 février 2006, relative aux assurances des personnes et de capitalisation par le recours à des formules d’épargne attractive et par l’amélioration de la qualité de service. « Au-delà de l’impact positif attendu du niveau d’activité des deux institutions, le développement de la bancassurance, qui s’appuiera sur des stratégies de marketing et de communication en direction des marchés des particuliers et des professionnels, vise également à améliorer et à diversifier les prestations et produits offerts à cette catégorie de clientèle », estime la compagnie d’assurance dans son communiqué.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant