Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le Maroc doit investir dans le tourisme

Le Maroc doit investir dans le tourisme

samedi 18 juillet 2009, par Rédaction

Le Maroc doit continuer à investir dans le secteur du tourisme qui est sa première source de revenus selon le cabinet Oxford Business Group.

Le tourisme au Maroc. Le Maroc devrait multiplier les efforts pour redorer son blason de destination de prédilection pour passer à travers la crise économique mondiale et soutenir le secteur du tourisme si important pour son économie. En effet, le tourisme est une des pierres angulaires de l’économie marocaine : il représente 9% du produit intérieur brut (PIB) annuel et emploie directement plus de 400 000 personnes, selon les chiffres publiés par le ministère du Tourisme à la mi-juin. Le tourisme est non seulement une source de revenus pour le Maroc, mais le gouvernement voudrait en faire un créateur d’emplois pour réduire encore davantage le nombre de ses chômeurs, qui s’élève actuellement à 9.6% de la population active. Le ministre du Tourisme, Mohamed Boussaid, a déclaré, à la fin juin, que le Maroc espérait créer 60 000 nouveaux emplois dans le secteur hôtelier d’ici la fin 2012.

Toujours en juin, le gouvernement a annoncé qu’il prévoyait, pour cette année, une croissance économique de 5.3% et, pour 2010, un chiffre plus modeste, soit 2.4, grâce en grande partie à une augmentation des rentrées de fonds provenant du tourisme. Bien que les autorités affirment que l’industrie a échappé aux pires effets du ralentissement économique mondial, le Maroc a ressenti les répercussions des difficultés qu’ont connues les économies de ses principaux marchés. Les chiffres du ministère du Tourisme montrent que le nombre de nuitées dans les hôtels classés a baissé de 3% au cours des quatre premiers mois de 2009. En effet, le taux de fréquentation était de 41% à la fin avril 2009 contre 44% pendant le même mois en 2008. Cependant, le nombre de personnes entrant dans le pays a augmenté de 10% en moyenne pour les cinq premiers mois de l’année par rapport à la période allant de janvier à mai 2008.

Le retard dans la mise en place du Plan Azur, un projet visant à faire du Maroc une des premières destinations touristiques au monde, a été cité comme étant l’un des éléments à l’origine du ralentissement de l’activité touristique, du moins dans le secteur du luxe. Le plan prévoit la construction de six grands complexes hôteliers et marinas, dont cinq seraient situés sur la côte atlantique du Maroc et un sur la Méditerranée. Ces projets s’inscrivent dans une stratégie globale visant à attirer 10 millions de visiteurs d’ici 2010, soit trois millions de plus qu’en 2008. Ces constructions devraient être accompagnées de la rénovation des aéroports régionaux pour qu’ils puissent recevoir les compagnies aériennes bon marché et de l’amélioration des réseaux ferroviaire et routier. La première phase du projet méditerranéen du Plan Azur a été révélée à la mi-juin lorsque le Roi Mohammed VI a inauguré la première phase d’un énorme complexe qui sera construit à Saïdia et qui comprendra neuf hôtels classés, 12 villages vacances, huit complexes touristiques, 2700 appartements, 300 villas, trois terrains de golf de 18 trous, une grande marina et un centre commercial.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Oxford Business Group