Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le bilan de la mise à niveau des PME en Algérie jugé décevant

Le bilan de la mise à niveau des PME en Algérie jugé décevant

mardi 19 octobre 2010, par Rédaction

Le processus de mise à niveau des petites et moyennes entreprises (PME) en Algérie a été été un échec selon Zaïm Bensassi.

Echec de la mise à niveau des PME en Algérie. « Si l’on fait un bilan de la mise à niveau des PME en Algérie, je l’ai dit et je le répète, nous n’avons pas réussi ce chalenge », a déclaré ce mardi matin Zaïm Bensassi, président du Conseil national consultatif pour la promotion de la petite et moyenne entreprise. A une question sur les raisons de cet échec, M. Bensassi, qui intervenait sur les ondes de la Chaîne III, l’a attribué aux mécanismes mis en place et qui n’ont pas répondu aux attentes, ainsi qu’à l’inexistence d’étapes étudiées pour effectuer cette mise à niveau. « Nous ne sommes pas encore arrivés à une véritable mise à niveau de nos entreprises », a-t-il ajouté. Pour rappel, les précédents programmes, notamment le Meda 1 qui a mobilisé 40 millions d’euros, le Meda 2, 80 millions d’euros, ainsi que le programme du gouvernement qui a nécessité un milliard de DA, n’ont abouti à aucun résultat positif. « Le programme mis en place par l’ex-ministère de la PME n’a pas donné les résultats escomptés », a reconnu M. Bensassi.

Abordant le nouveau programme de mise à niveau des PME en Algérie, il a souligné que c’est un ambitieux programme initié par le gouvernement. Il touchera 20 000 entreprises dans les cinq prochaines années, soit 4 000 entreprises par an. « L’enjeu est ainsi très important », a-t-il estimé. La mise à niveau concernera le mode de gestion, afin de ramener l’entreprise à des standards internationaux, les outils de production ainsi que les ressources humaines. La nouveauté dans ce nouveau programme, explique M. Bensassi, consiste en la prise en charge matérielle et immatérielle des entreprises. Une enveloppe budgétaire de l’ordre de 3,5 milliards d’euros, une somme très importante, a été allouée à ce nouveau programme d’où la nécessité, estime M. Bensassi, d’arrêter toutes les procédures afin qu’il y ait une transparence totale dans la réalisation de cette nouvelle opération de mise à niveau.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Info Soir