Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le commerce entre l’Algérie et l’Italie en hausse en 2008

Le commerce entre l’Algérie et l’Italie en hausse en 2008

jeudi 30 avril 2009, par Rédaction

Les échanges commerciaux entre l’Algérie et l’Italie ont atteint 11,6 milliards de dollars en 2008.

Le commerce progresse entre l'Algérie et l'Italie. Le montant des échanges commerciaux entre l’Italie et l’Algérie a atteint 11,6 milliards d’euros en 2008 contre 8 milliards en 2007, soit une croissance de 32%, a indiqué un communiqué de l’Institut italien pour le commerce extérieur (ICE), parvenu à notre rédaction. Cette augmentation confirme la position de l’Italie comme deuxième partenaire commercial de l’Algérie après les Etats-Unis, ajoute la même source. Le volume des exportations italiennes vers l’Algérie a dépassé la valeur de 3 milliards d’euros durant la même année, soit une hausse de 62,7%, souligne l’ICE, citant les données de l’Institut italien des statistiques (ISTAT). Avec ce volume, qualifié de record historique par l’ICE, l’Italie s’offre une quote-part de 11% et se place en deuxième position après la France avec 16% des importations algériennes. Elle est également devenue le premier marché de destination des produits italiens en Afrique, en dépassant l’Egypte et la Tunisie, clients de l’Italie en Afrique, selon l’ICE. Concernant la structure des exportations, les produits de la métallurgie et des équipements industriels ont représenté plus de 80% de l’export italien vers l’Algérie.

Avec une valeur globale de 875 millions d’euros en 2008, les produits sidérurgiques ont enregistré une hausse de 117% par rapport à 2007. Les équipements industriels occupent la seconde position avec une valeur de 850 millions d’euros, soit une croissance de 75%. Suivis par le secteur des éléments de construction en métal destinés au bâtiment avec une valeur de 130 millions d’euros, les véhicules automobiles avec une valeur de 43 millions d’euros (+43 %), les machines et appareils pour le contrôle de l’électricité et moteurs électriques avec une valeur de 173 millions d’euros (+210 %), les produits pharmaceutiques avec une valeur de 31 millions d’euros (+54%), les produits chimiques avec 84 millions d’euros (+45%), les tubes et conduites pour 100 millions d’euros (+70%), les articles en plastique avec une valeur de 43 millions (+40%) et enfin les produits alimentaires avec un volume de 26 millions d’euros (+10%). Idem pour l’export de fils et câbles électriques qui a enregistré une hausse de 522% pour une valeur de 34 millions d’euros. Par ailleurs, le volume des importations italiennes de l’Algérie s’élève, note le même communiqué, à 8,6 milliards d’euros en 2008, dont 99% sont consacrés pour l’acquisition de grandes quantités de gaz naturel et de produits pétroliers.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Watan