Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le gouvernement veut développer l’artisanat en Algérie

Le gouvernement veut développer l’artisanat en Algérie

dimanche 21 mars 2010, par Rédaction

Le gouvernement ambitionne de développer le secteur de l’artisanat en Algérie selon le ministre Mustapha Benbada.

Le gouvernement veut développer l'artisanat en Algérie. Le secteur de l’artisanat en Algérie bénéficiera d’un nouveau plan d’action devant s’étaler sur la période 2010-2014, qui est actuellement en cours d’élaboration, pour impulser un nouvel essor à cette activité. Ce nouveau plan d’action sera, en quelque sorte, dans la continuité de ce qui a été entrepris pour le secteur jusque-là. Le ministre de la Petite et Moyenne entreprise et de l’Artisanat, M. Mustapha Benbada, qui en a fait l’annonce en marge de l’inauguration du Salon international de l’artisanat, a indiqué que le nouveau programme sur lequel planchent les experts du secteur vise à consolider les acquis obtenus grâce à la mise en œuvre du programme précédent. M. Benbada a assuré que l’Etat accorde un grand intérêt aux produits de l’artisanat, qui contribue aussi au développement économique en Algérie. Pour cela, il n’y a qu’à voir les réalisations des pays voisins en la matière et qui comptent, chaque année, des rentrées de devises grâce à l’exportation de ces produits.

Le ministre n’a pas manqué, par ailleurs, d’évoquer les mesures prises par l’Etat pour encourager les métiers d’artisanat notamment depuis 2003, et ce dans le cadre du « plan d’action de développement durable en faveur de l’artisanat ». Outre les nombreux encouragements dont bénéficient les artisans, dont des aides et des facilitations accordées aux promoteurs à travers, notamment, l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (Ansej) pour le lancement de leurs projets, le ministre a cité la réalisation en cours de près d’une centaine de structures d’artisanat, et ce à travers l’ensemble des wilayas du territoire national. Parmi ces structures, le ministre a cité, entre autres, les maisons d’artisanat et les centres de formation. Les artisans algériens devraient donc, selon le ministre, saisir les occasions telles que celle de ce Salon international, qui se déroule au palais des Expositions des Pins-Maritimes de la Safex jusqu’au 25 du mois en cours, pour faire connaître leurs produits qui ne manquent pas d’attrait, leur trouver des débouchés de commercialisation et également bénéficier de l’expérience des autres pays en la matière.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant