Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le gouverneur de la Banque d’Algérie en Tunisie

Le gouverneur de la Banque d’Algérie en Tunisie

dimanche 30 novembre 2008, par Rédaction

Le gouverneur de la Banque d’Algérie Mohamed Laksaci a participé en Tunisie à une rencontre sur l’intégration économique des pays du Maghreb.

Le gouverneur de la Banque d'Algérie en visite en Tunisie. Le gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Laksaci, a indiqué samedi à Tunis en Tunisie que l’intégration des économies des pays du Maghreb, pour autant qu’elle soit aujourd’hui une nécessité, constitue un processus long et complexe pour être viable et bénéfique pour tous. « L’intégration financière au niveau régional émerge comme une nécessité, surtout dans un contexte de globalisation accru qui véhicule des chocs externes dans le domaine économique », a affirmé M. Laksaci lors d’un symposium intitulé « Les banques centrales et les nouveaux défis ». Prenant part à un panel consacré au processus d’intégration économique des pays du Maghreb (Algérie, Tunisie, Maroc, Libye, Mauritanie), M. Laksaci a reconnu que « les progrès réalisés dans le processus tendant à intégrer les économies des pays du Maghreb restent modestes ». « Un tel processus est par essence un processus long et complexe, à l’instar de processus similaires dans d’autres régions », a-t-il estimé.

Pour le gouverneur de la Banque d’Algérie, « l’intégration économique réussie, viable et bénéfique pour tous exige de chacune des parties prenantes d’œuvrer à réunir les meilleures conditions internes à cette intégration ». Les réformes en cours dans les pays de la région, en matière de poursuite des politiques macro-économiques saines, contribuent, selon lui, à préparer ces bonnes conditions internes d’intégration. Des progrès appréciables ont été accomplis par les banques centrales de la région, en matière de modernisation des cadres réglementaires et opérationnels de l’activité bancaire, mais aussi en matière de renforcement de la supervision, dans un contexte qui, dit-il, doit être un contexte d’ouverture de leur secteur bancaire. « Il est ainsi crucial que les efforts en la matière se poursuivent de manière soutenue, en même temps que se poursuive le développement de nos secteurs bancaires, afin d’assurer les meilleures conditions pour une intégration financière régionale viable », a-t-il relevé.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Le Jour d’Algérie