Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le patron d’Air Algérie limogé

Le patron d’Air Algérie limogé

dimanche 19 juin 2011, par Rédaction

Le patron d’Air Algérie Abdelwahid Bouabdallah a été limogé et remplacé par l’ancien patron de l’EGSA Mohamed-Salah Boultif.

Le patron d'Air Algérie limogé. Une cérémonie de passation de consignes a eu lieu hier matin au siège de la compagnie aérienne publique Air Algérie, ajoute notre source, précisant par ailleurs que le nouveau patron d’Air Algérie a inspecté, dans l’après-midi, les principaux centres névralgiques de la compagnie. Les raisons de ce limogeage ne sont pas connues. Toutefois, la compagnie publique est en proie à un mouvement de protestation qui dure depuis quelques semaines. Une grève du personnel navigant a cloué le 15 juin dernier les avions au sol. La grève du personnel navigant aurait-elle été fatale au P-DG d’Air Algérie, Abdelwahid Bouabdellah ? Tout le monde savait qu’il était sur un siégé éjectable.

Déjà, en mars dernier, Bouabdellah évoquait des pressions externes. Il avait remis, selon certains sa démission au conseil d’administration de l’entreprise qui l’avait rejetée lors de sa réunion du 23 février dernier et renouvelé « toute sa confiance au P-DG ainsi qu’à l’équipe de direction d’Air Algérie ». Pour d’autres, il aurait remis, sa démission au président de la République qui l’aurait refusée. Au cours d’une réunion avec une quinzaine de cadres de la compagnie, M. Bouabdellah a fait part de sa décision de quitter l’entreprise. « J’en ai marre ! Je vais démissionner », aurait-il lancé. La confusion régnait encore autour de cette « démission surprise ». Hier dans la matinée, la compagnie n’avait pas encore officiellement réagit au limogeage de l’ex-député du FLN. Celui-ci avait accusé, à l’époque, un responsable d’une structure officielle : « Il y a une situation d’instabilité que des lobbies, dirigés par un responsable d’une structure dépendant du premier ministère qui s’est autoproclamé directeur parallèle, veulent imposer au sein de la compagnie », a-t-il indiqué.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant