Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le réseau bancaire en Algérie demeure faible

Le réseau bancaire en Algérie demeure faible

lundi 22 décembre 2008, par Rédaction

Le réseau bancaire en Algérie reste modeste avec seulement une agence bancaire pour près de 26 000 habitants selon Mohamed Laksaci.

Le réseau bancaire en Algérie. Pour les prochains mois, le gouverneur de la Banque d’Algérie Mohamed Laksaci a assuré que la Banque d’Algérie continuera à suivre l’évolution de la conjoncture internationale afin de pouvoir évaluer les risques potentiels, notamment pour le secteur bancaire dont la contribution à une meilleure allocation des ressources pour l’économie est devenue primordiale et elle continuera à « conduire une politique de taux de change en phase avec l’évolution des fondamentaux de l’économie nationale ».

Outre la crise et son impact, le gouverneur de la Banque d’Algérie a également évoqué les développements du secteur bancaire en Algérie, estimant que les réformes menées entre 2003 et 2008 ont « permis de renforcer la stabilité du secteur et de consolider sa résilience aux chocs » grâce au soutien financier de l’Etat pour les banques publiques qui a coûté 2,6 % du PIB entre 1991 et 2002 et 1,7 % entre 2005 et 2006. M. Laksaci n’a pas manqué de relever que la place bancaire en Algérie est parmi les meilleures dans la région sud-méditerranéenne puisqu’elle assure aux banques un rendement des fonds propres de 24,59 %. En revanche, elle est parmi les plus faibles de la région en termes de développement de réseaux bancaires en Algérie puisqu’on comptait en 2007 un seul guichet pour 25 700 habitants.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant