Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Les Emiratis invités à investir dans l’agriculture en Algérie

Les Emiratis invités à investir dans l’agriculture en Algérie

jeudi 6 mai 2010, par Rédaction

Le gouvernement espère convaincre les Emiratis d’investir dans le secteur de l’agriculture en Algérie notamment dans le stockage des produits agricoles.

Les Emiratis invités à investir dans l'agriculture en Algérie. Le ministre de l’Agriculture et du développement rural, M. Rachid Benaïssa, a appelé les hommes d’affaires émiriens à investir dans les fermes pilotes, le stockage des produits agricoles et le froid. « L’Algérie souhaiterait créer des sociétés mixtes algéro-émiriens spécialisées dans le stockage des céréales et des produits agricoles, a précisé M. Benaïssa lors d’une rencontre avec le ministre du Développement économique du gouvernement de l’émirat d’Abou Dhabi (Emirats arabes unis), M. Nacer Ben Ahmed Al-Souidi, qui effectue une visite dans notre pays à la tête d’une délégation économique. « L’Algérie veut des investissements soutenus dans la construction des abattoirs, des usines de production de fourrage et la modernisation de ces unités », a souligné M. Benaïssa.

Il a également exprimé la disposition de la partie algérienne à établir un partenariat technologique avec les Emirats arabes unis pour développer les fermes pilotes en Algérie, au nombre de 174. Ces fermes constitueront, a-t-il ajouté, « des pôles de rayonnement de l’activité agricole et des espaces pour encourager les études et les recherches dans ce domaine ». M. Benaïssa a, en outre, passé en revue les plus importants axes de la politique du renouveau rural en Algérie qui comprend des projets locaux et de proximité portant sur la protection des ressources naturelles, la lutte contre la désertification, la préservation des ressources en eau et le désenclavement des régions, rappelant que un milliard de dollars leur est alloué annuellement. Il a ajouté, à ce propos, que 12 000 projets de proximité de développement rural intégré seront réalisés dans le cadre du nouveau plan quinquennal au profit de 7 millions d’habitants, comme il a souligné l’importance « de la complémentarité entre les sociétés algériennes et émiriennes spécialisées dans le développement rural ».

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant