Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Les entrepreneurs plus attirés par le commerce que l’industrie en (...)

Les entrepreneurs plus attirés par le commerce que l’industrie en Algérie

vendredi 10 août 2012, par Rédaction

Seuls 10,2% des entités économiques créées en Algérie durant les 10 dernières années relevaient du secteur industriel selon l’ONS.

Peu d'entités industrielles créées en Algérie depuis 10 ans. L’activité industrielle intéresse peu les jeunes entrepreneurs en Algérie. Sur 716 026 entités économiques créées durant la dernière décennie, seulement 10,2% opèrent dans le domaine industriel. C’est ce que l’Office national des statistiques (ONS) constate à la suite de la première phase du recensement des activités économiques hors agriculture RE), une opération qu’il a effectuée l’année dernière et dont les résultats définitifs ont été récemment diffusés. Selon les données quantitatives affinées de l’ONS, cette structure est relativement identique pour toutes les périodes antérieures à l’année 2000. Un indicateur qui démontre, en fait, que le tissu industriel peine à se renouveler en Algérie, à inverser la tendance relativement récessive de la production et de la création de richesses.

Peu attirés par l’acte de fabriquer, les nouveaux entrepreneurs et responsables d’entités économiques préfèrent davantage l’acte de vendre, acheter et prester. En effet, sur les 716 026 entitées créées entre 2000 et 2011, plus de la moitié (55%) concerne le secteur commercial en Algérie. En seconde position, l’ONS cite les services avec 34% dont 89% pour le secteur tertiaire (administration, éducation, corps organisés et hôpitaux...). Certes, la création d’entités économiques est appréciée, évoluant à la haussse. Ainsi, les résultats du RE indiquent que les créations ont augmenté de cadence durant les années 2000 et 2011 avec la création de 716 026 entités, soit 76,6% sur un total de 934 250 entités recensées (morales et physiques). Une évolution plus importante que celle observée durant les décades précédentes puisque l’ONS indique qu’entre 1990 et 1999, les nouvelles créations ont représenté 17% contre 4,2% durant la période 1980-1989 et seulement 2,2% créations avant 1980.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Le Soir d’Algérie