Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Les exportations agroalimentaires de l’Algérie demeurent faibles

Les exportations agroalimentaires de l’Algérie demeurent faibles

lundi 12 avril 2010, par Rédaction

Pour développer les exportations agroalimentaires de l’Algérie les experts préconisent de larges campagne de promotions des produits algériens.

Les exportations agroalimentaires de l'Algérie demeurent faibles. Pour donner un coup de fouet aux exportations des produits agroalimentaires de l’Algérie, il faut de larges campagnes de marketing que l’Etat devra financer dans un premier temps, en consacrant des budgets conséquents dans le cadre d’une politique nationale de promotion de la production algérienne à l’international. C’est l’avis de M. Jean-Jacques Rechenmann, expert du programme algéro-français de relance des exportations hors hydrocarbures intitulé Optimexport, qui intervenait hier, lors d’un séminaire intitulé « Panoramas sectoriels à l’international, filière agroalimentaire ». Cet expert a expliqué que la politique nationale consisterait à aider les PME à faire connaître leurs produits au niveau des marchés étrangers, notamment ceux d’Europe, du Maghreb et d’Afrique.

« Les produits agroalimentaires algériens ne sont pas commercialisés actuellement en Europe non pas parce qu’ils ne possèdent pas la qualité requise mais parce qu’ils sont méconnus des distributeurs et consommateurs de ce continent », a-t-il déclaré devant une assistance composée essentiellement de représentants des PME concernées par Optimexport. Il a précisé que l’existence d’un organisme fédérateur tel que l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur contribuera efficacement à l’élaboration et à la mise en application de cette politique nationale qui nécessite l’implication de l’ensemble des opérateurs économiques privés et publics en Algérie. La certification des produits agroalimentaires algériens et la consécration d’un label Made in Algeria contribueront efficacement à conquérir des marchés à l’étranger, a-t-il ajouté, avant de déplorer que la datte algérienne, notamment Deglet Nour, soit vendue à l’étranger sous des labels autres que ceux de son pays d’origine.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant