Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Les négociations chez Air Algérie se poursuivront à la rentrée

Les négociations chez Air Algérie se poursuivront à la rentrée

jeudi 11 août 2011, par Rédaction

Les négociations que mène la direction d’Air Algérie avec le collectif du personnel navigant commercial se poursuivront au delà du mois de septembre.

Les négociations chez Air Algérie se poursuivront à la rentrée. Les pourparlers entre le collectif du personnel navigant commercial (PNC) et la direction de la compagnie Air Algérie, qui durent depuis plus de quinze jours, vont se poursuivre au-delà du mois de septembre car « le dossier est très compliqué dans son volet salarial en particulier », selon une source très proche du dossier. Cette dernière a tenu à préciser que le point salarial est celui qui « pose le plus de problèmes » dans ces négociations qui ont nécessité jusque-là 8 réunions entre les deux parties. La vingtaine des grévistes suspendus par la direction, qui ne sont pas toujours réintégrés, est aussi l’un des points sur lesquels les discussions achoppent. Déjà huit rencontres ont eu lieu entre la direction d’Air Algérie et le collectif de PNC et aucun accord sur les revendications salariales et statutaires n’a encore été trouvé. La grève de la mi-juillet avait entraîné la paralysie de quasi-totalité des vols d’Air Algérie pendant quatre jours.

Rappelons que les PNC, initiateurs d’une grève très suivie et qui a laissé sur le carreau des milliers de voyageurs dès la mi-juillet, ont à la fois des revendications statutaires et salariales. Depuis 1999, ils sont déclarés comme personnel au sol et non en tant que PNC. Ils veulent donc que leur statut soit en corrélation avec leur réelle activité. Le point salarial est celui qui pose le plus de problèmes. Ils réclament 106 % d’augmentation de salaire, la compagnie Air Algérie estimant qu’elle n’est pas capable d’augmenter au-delà d’une certaine mesure en raison d’une trésorerie insuffisante - elle avait proposé 20 % d’augmentation lors des premiers jours de grève - craignant un effet boule de neige sur d’autres catégories de personnel. « Nous avons émis des propositions, la direction propose les siennes et les négociations se poursuivent sur cette question précise », a affirmé Hamamouche. Un dernier point fait blocage. Une vingtaine des grévistes suspendus par la direction d’Air Algérie n’ont toujours pas été réintégrés à ce jour, alors que c’était une condition non négociable pour mettre fin à la grève le 14 juillet dernier.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant