Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Les professionnels de la grande distribution en Algérie inquiets

Les professionnels de la grande distribution en Algérie inquiets

lundi 22 juin 2009, par Rédaction

Les professionnels de la grande distribution en Algérie se disent inquiets des conséquences de l’application décret exécutif n° 09-182.

La grande distribution en Algérie. L’application du décret exécutif n° 09-182 fixant les conditions et les modalités d’implantation et d’aménagement des espaces commerciaux et d’exercice de certaines activités commerciales risque d’anéantir les supermarchés et les supérettes existants en Algérie. C’est du moins les appréhensions exprimées hier par les professionnels de la distributions et les commerçants lors d’un séminaire tenu à Alger sur les enjeux économiques et sociaux de l’émergence de la grande distribution moderne en Algérie. Comme l’a expliqué M. Aziane, du ministère de Commerce, l’article 33 de ce décret exige que la surface de vente dans un supermarché devrait être comprise entre 300 et 2 500 m² et d’aires de stationnement d’une capacité minimale de 200 véhicules. Quant à l’hypermarché, il doit disposer d’une surface de vente supérieure à 2 500 m², d’aires de stationnement pour les véhicules appropriées d’une capacité minimale de 1 000 véhicules, des aménagements nécessaires à la circulation et à l’accès des personnes et des véhicules et d’aires de jeux surveillées pour les enfants.

Il a précisé, par ailleurs, que ce décret accorde un délai d’une année pour les opérateurs du secteur de la grande distribution en Algérie afin de leur permettre de se conformer à ces nouvelles exigences. Ces conditions sont qualifiées de « radicales » de la part des professionnels de la distribution qui ont jugé que la mise en vigueur de ce décret signifie carrément la fermeture pure et simple de leurs structures commerciales. « Avec l’application de ce décret, plus de 90 % des commerçants mettront la clé sous le paillasson », a prévenu un participant opérateur en marge de cette rencontre. Cet opérateur versé dans l’import-export a affirmé, par ailleurs, qu’un tel décret favorisera davantage les grands opérateurs tels Numidis et Ardis qui pourraient s’approprier de grandes assiettes foncières. Les commerçants ont également contesté l’article de ce même décret qui stipule que l’implantation des grandes surfaces de types supermarchés ainsi que les centres commerciaux, dont la superficie dépasse 300 m², n’est autorisée qu’en dehors des zones urbaines. « En Europe, il existe bien des supermarchés et des centres commerciaux en plein centre des villes. Alors pourquoi en serait-il autrement en Algérie ? » s’est demandé M. Kourichi de Numidis.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant