Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Les recettes aurifères de l’Algérie en net recul

Les recettes aurifères de l’Algérie en net recul

mardi 17 août 2010, par Rédaction

Les recettes d’exportation aurifère de l’Algérie sont passées à 2,4 millions de dollars au premier semestre de 2010 contre 14,07 millions à la même période de 2009.

Les recettes aurifères de l'Algérie en net recul. C’est ce qu’a indiqué le Centre national de l’informatique et des statistiques relevant des douanes. Cette dégringolade des recettes aurifères de l’Algérie s’explique principalement par la baisse de la production aurifère en Algérie due à la crise financière de la société Gold Mining Algeria (GMA), la filiale du groupe australien GMA, qui exploite la mine d’or d’Amesmessa, à Tamanrasset, en partenariat avec Sonatrach. Durant le premier trimestre de l’année 2010, la production aurifère a baissé à 5 731 onces, contre 9 829 onces produites à la même période de 2009.

Pour augmenter la production, la GMA a affirmé que l’entreprise est conditionnée par la mobilisation de moyens financiers supplémentaires nécessaires à augmenter la production aurifère, d’autant que les niveaux actuels de production d’or n’ont pas été suffisants pour couvrir les coûts d’exploitation. Pour combler ce déficit financier et garantir un fonds de roulement pour l’entreprise, les Australiens veulent associer des investisseurs potentiels leur permettant de lever des fonds. En 2009, les revenus de l’Algérie générés par l’exportation de l’or ont atteint 26,54 millions de dollars, contre 15,76 millions en 2008. Ces recettes proviennent exclusivement de la Suisse qui reste notre seul client étranger en or, y compris l’or platiné. Le reste de ce métal précieux est acheté par l’Agence nationale des métaux précieux (Agenor) qui se charge de son affinage et de sa commercialisation pour les bijoutiers et artisans nationaux.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant