Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Les technologies de l’information peu adoptées par les entreprises en (...)

Les technologies de l’information peu adoptées par les entreprises en Algérie

mardi 5 mai 2009, par Rédaction

Les entreprises en Algérie accusent un retard significatif dans l’adoption des technologies de l’information selon les experts.

Les technologies de l'information dans les entreprises en Algérie. Les entreprises algériennes accusent beaucoup de retard dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Sur 620 000 entreprises existantes à travers l’Algérie, 40 % seulement sont équipées de micro-ordinateurs à raison d’une moyenne de deux par entreprise, selon le directeur général des TIC au ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, M. Chérif Benmehrez. S’exprimant au forum d’El Moudjahid, consacré hier à l’intégration des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans les entreprises, Benmehrez, qui a dressé un tableau plutôt sombre sur l’utilisation de ces technologies par les entreprises nationales, a précisé que 500 000 d’entre elles n’emploient pas plus de quatre personnes.

Le taux de connexion à Internet dans les entreprises en Algérie n’excède pas 20 % chez les micro entreprises et est de 35 % chez les entreprises qui emploient plus de 50 personnes. Par ailleurs, très peu d’entreprises disposent d’un site web. Le taux est de 13 % pour les entreprises moyennes et de 5 % pour les micro-entreprises. Quant à celles qui activent dans le domaine des TIC, elles ne dépassent pas 3 %. « Ce taux inclut, en plus de l’informatique, les secteurs électronique, électrique et des multimédias », a-t-il précisé. Parmi ces entreprises, 25 % activent dans la vente et la distribution de produits et de matériel informatiques en Algérie. Par ailleurs, le taux des entreprises spécialisées dans la disponibilité des sites web est moins de 1 %. En plus de ce bilan négatif, le directeur des TIC a évoqué le manque de compétences dans ce domaine.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant