Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Manque de liquidités dans plusieurs wilayas d’Algérie

Manque de liquidités dans plusieurs wilayas d’Algérie

lundi 27 septembre 2010, par Rédaction

Les bureaux d’Algérie Poste dans plusieurs wilayas d’Algérie souffrent d’un manque de liquidités qui n’est pas sans créer des désagréments aux citoyens.

Manque de liquidités dans plusieurs wilayas d'Algérie. La problématique du manque de liquidités dans les bureaux Algérie Poste de certaines régions d’Algérie persiste toujours, à l’exemple de Boumerdès où la majorité des retraités sont mécontents de cette situation. Cet état de fait est dû au manque de liquidités au niveau de la Banque d’Algérie à laquelle incombe la responsabilité monétaire et sa gestion à travers les établissements financiers du pays. A l’instar d’autres wilayas, notamment Djelfa, M’sila et d’autres régions de l’Est et des Hauts-Plateaux, la wilaya de Boumerdès, située à quelques kilomètres de la capitale, vit cette situation depuis déjà plus de 4 mois. Les usagers des bureaux de poste ainsi que les retraités qui sont abonnés à ces établissements, sont en colère contre la lenteur qui caractérise leurs prestations de service.

Pour illustrer cette situation : les responsables des guichets ne peuvent pas répondre en totalité à la demande, la majorité des retraités sont contraints alors d’accepter l’endossement de 50 à 70 % de leur pension, soit à titre d’exemple 20 000 dinars sur un dû de 30 000 dinars. Une source proche de l’administration postale interrogée par Le Jeune Indépendant sur les raisons réelles du manque de liquidités dans les bureaux de poste de cette wilaya, croit savoir que « cet état de fait a un lien direct avec la situation sécuritaire, les responsables ne souhaitant pas gérer des sommes très importantes durant cette période marquée par une alerte terroriste maximum ». A contrario, la Banque d’Algérie avait toujours invoqué d’autres raisons, liées par exemple au manque de véhicules de transfert de fonds qui perturbe l’alimentation des bureaux, ce qui a poussé Algérie Poste à transférer, avec ses propres moyens, des fonds d’un bureau à un autre.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant