Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Possible privatisation de la SNCM

Possible privatisation de la SNCM

dimanche 25 septembre 2005, par Céline

Devant les graves problèmes finaniciers de la SNCM (la Société nationale Corse Méditerranée), Christian Frémont, préfet de la région Provence Alpes Côte d’Azur, estime que sa privatisation était sans doute la seule alternative pour sauver la vénérable entreprise de transport maritime de voyageurs.

La privatisation de la SNCM est sans doute la seule solution pour la sauver.

Il a ajouté qu’"Il y a deux solutions : ou on privatise ou on la laisse aller vers la faillite. Cette solution n’est pas envisageable pour les pouvoirs publics", a déclaré le préfet, qui était interrogé sur France Info.

"Nous verrons demain, les derniers arbitrages ont lieu ce soir", a-t-il ajouté.

Deux fonds d’investissement, Caravelle et Butler Capital Partner, se sont manifestés pour reprendre le capital de la compagnie de transport maritime, selon des modalités et un montant qui doivent être dévoilés lundi après-midi à Marseille par le préfet et des représentants du ministère des Transports.

"La société a besoin d’argent, l’Etat ne peut plus lui en donner. Seul un partenaire privé peut le faire", a insisté Christian Frémont dimanche soir.

Des sources syndicales ont parlé de 400 à 600 licenciements programmés en cas de privatisation totale ou partielle de la SNCM, plombée par un déficit de 29,7 millions d’euros en 2004 et un trafic en constante régression.

Les marins CGT de la Société nationale Corse Méditerranée ont entamé depuis près d’une semaine une grève sauvage, qui a bloqué des milliers de passagers en partance pour le Maghreb.

A noter que les passagers bloqués, dont des centaines d’algériens, ont pu embarquer sur des ferry de la société algérienne de transport maritime, après plusieurs jours d’attente.

Synthèse de Céline
D’après Reuters