Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > SANTE > Un cas de grippe porcine en Algérie

Un cas de grippe porcine en Algérie

lundi 22 juin 2009, par Rédaction

L’Algérie vient d’enregistrer son premier cas de grippe porcine, a annoncé avant-hier le ministère de la Santé.

Un cas de grippe porcine en Algérie. Le premier cas de grippe porcine s’agit d’une ressortissante algérienne arrivée mardi dernier à Alger en provenance de Miami. Présentant des signes symptomatiques, elle a été confirmée positive et mise immédiatement en isolation avec un traitement anti-A/H1N1. La femme ainsi que ses deux filles, arrivées à Alger à bord d’un vol de la compagnie Lufthansa en provenance de Miami via Francfort (Allemagne), sont hospitalisées dans un centre de référence où elles reçoivent les soins appropriés. Selon M. Slim Belkessam, chargé de communication au ministère de la Santé, une enquête a révélé que douze autres personnes qui ont eu des contacts avec la concernée ont été mis sous contrôle épidémiologique. « Il y a certaines personnes qui pourraient être présentées comme cas probables », a-t-il soutenu sans toutefois trancher sur le sort de ces douze personnes tant que les analyses n’ont rien révélé. M. Belkessam a ajouté qu’une autre enquête diligentée a permis l’identification de l’ensemble des passagers du vol Miami-Alger.

En tout, soixante voyageurs dont 21 étrangers ont été recensés. « Nous avons en notre possession la liste des passagers et leurs coordonnées et nous avons adressé des circulaires aux services sanitaires des wilayas d’Algérie pour des mesures de contrôle », a-t-il précisé. Après la confirmation de ce cas par le laboratoire de référence de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), le ministère de la Santé a maintenu son niveau d’alerte à l’échelle 5, mais a augmenté le cas de figure au numéro 2. S’agissant des mesures de prévention contre le virus A/H1N1, Mme Samia Amrani, experte au ministère de la tutelle et coordinatrice du dossier de la grippe porcine, a annoncé que l’Etat va renforcer le contrôle sur tous les postes frontaliers, les aéroports et les ports, notamment en prévision du Festival Panafricain qu’abritera Alger à partir du 4 juillet et de l’afflux des milliers de ressortissants algériens cet été.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant