Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Vers la relance de la stratégie industrielle de l’Algérie ?

Vers la relance de la stratégie industrielle de l’Algérie ?

lundi 7 février 2011, par Rédaction

La stratégie industrielle de l’Algérie qui a été mise en veilleuse pendant quelque temps pourrait être bientôt ravivée.

Vers la relance de la stratégie industrielle de l'Algérie ? Le directeur général de la veille stratégique, des études économiques et des statistiques au ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement, Mohamed Bacha, a indiqué qu’« une analyse de la stratégie industrielle de l’Algérie, adoptée depuis plusieurs années, a révélé un manque d’opérationnalité des actions programmées. Une raison qui nous a poussé à élaborer un plan d’action concret de mise en œuvre pour arriver à obtenir les résultats souhaités ». Ce plan d’action, a-t-il expliqué lors de son passage sur la Radio nationale, est un dispositif institutionnel visant à encourager la concertation et l’échange entre les opérateurs des différentes filières industrielles pour une meilleure exploitation de leurs potentiels. Il propose notamment la création d’un conseil national et d’un observatoire des industries agroalimentaires.

« Nous allons proposer au gouvernement un dispositif institutionnel qui permettrait aux opérateurs de se concerter beaucoup plus et de travailler ensemble. Nous proposons notamment la création d’un conseil national des industries agroalimentaires qui va regrouper l’ensemble des parties prenantes (agriculteurs, transformateurs, instituts de recherche) et d’un observatoire des industries agroalimentaires qui en tant qu’organe de veille permanent rapportera les informations nécessaires au développement de ces industries », a ajouté M. Bacha. Le plan d’action vise également à inciter les entreprises nationales à se tourner vers les potentialités agricoles nationales et à diversifier les industries de transformation et sortir enfin du « tout jus et tout limonade » qui, a-t-il dit, « ne sont pas valorisants pour les ressources de l’Algérie ». L’élaboration d’un tel plan, selon M. Bacha, s’inspire des orientations du président de la République pour « rebooster » l’industrie nationale et faire passer sa part dans le PIB de 5 % actuellement à 10 %. Les causes de la baisse de la part de l’industrie dans le PIB ces dernières années sont multiples. M. Bacha a expliqué, à ce sujet, que « l’industrie recèle des potentialités mal utilisées et souffre de problèmes relatifs à la gestion de l’innovation, à la compétitivité sur les marchés et à l’ouverture de l’économie ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant