Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Vers une hausse du salaire minimum en Algérie

Vers une hausse du salaire minimum en Algérie

jeudi 4 août 2011, par Rédaction

Le salaire minimum qui est actuellement de 12 000 DA en Algérie pourrait être revalorisé dans les prochaines semaines.

Vers une hausse du salaire minimum en Algérie. On se dirige bientôt vers une nouvelle revalorisation du salaire national minimum garanti en Algérie. L’annonce pourrait se faire dès le mois prochain, à l’occasion de la tenue de la tripartite. Traditionnellement, c’est toujours lors des tripartites que les augmentations des grilles de salaires et du SNMG sont annoncées. Cette tripartite, prévue à la fin de septembre, est très attendue, même si elle survient quelques mois après celle du mois de mai. Il faut rappeler que le chef de l’Etat, à l’origine de l’idée d’une large concertation économique et sociale et d’une rencontre entre tous les acteurs sociaux, devrait annoncer à cette occasion une augmentation appréciable du SNMG en Algérie. Selon nos sources, dès le mois de juin, une commission d’experts avait été installée par le ministre des Finances sur instruction du chef de l’Etat.

Cette commission restreinte était chargée de préparer une étude détaillée sur une probable augmentation du SNMG et les implications financières sur le budget de l’Etat. En plus des aspects juridiques, cette commission devait également examiner la refonte de la législation concernant la grille des salaires en Algérie, afin d’imposer un balisage clair liant toute augmentation du SNMG à la productivité générale du pays, au taux d’inflation et aux statistiques sur le pouvoir d’achat des populations pauvres et moyennes. Il s’agit de revoir les barèmes de sa fixation et les critères de toute augmentation. L’objectif est de barrer toute exploitation politicienne de la part d’acteurs politiques qui chercheraient à revaloriser le salaire national minimum garanti pour grignoter quelques voix électorales, comme le font certains partis politiques qui revendiquent un SNMG à trois millions de centimes.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant