Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Algérie Télécom mise sur la formation des ressources humaines

Algérie Télécom mise sur la formation des ressources humaines

lundi 6 avril 2009, par Rédaction

Algérie Télécom compte investir dans la formation des ressources humaines pour s’ériger en véritable opérateur d’envergure internationale.

Le PDG du groupe Algérie Télécom Moussa Benhamadi. C’est dans cette perspective qu’il compte mettre le paquet sur la formation des ressources humaines. Le P-DG du groupe Algérie Télécom, M. Moussa Benhamadi, a affirmé hier que, « dans deux ou trois ans, nous assisterons à l’émergence de groupes puissants au niveau régional et international, dont certains seront issus des opérations d’acquisition, d’ouverture de capital ou de fusion ». Algérie Télécom « a les moyens de devenir un groupe régional constitué de plusieurs filiales et c’est vers ce statut qu’il veut aller ». L’un des atouts essentiels pour le faire est « l’investissement dans les ressources humaines et nous sommes prêts à le faire quel que soit le prix à payer », a-t-il dit, à l’occasion d’une cérémonie de remise de certifications aux ingénieurs et techniciens de l’entreprise qui s’est déroulée en son siège. M. Benhamadi a reconnu que l’opérateur historique possède une infrastructure très importante et les mêmes équipements que ceux utilisés par ses homologues régionaux et internationaux.

Pourtant la compétitivité d’Algérie Télécom est inférieure à ces derniers et la différence se situe, selon lui, dans les ressources humaines. Non pas que la qualité de cette ressource est moindre mais parce qu’il existe des carences en matière de formation. M. Benhamadi a reconnu que « le groupe s’est toujours contenté de suivre les formations proposées par ses équipementiers faute d’entité de recherche et de développement propre ». Aujourd’hui, Algérie Télécom veut se doter de sa propre entité de recherche et de développement qui, a-t-il précisé, travaillera étroitement avec « les universités pour anticiper sur les nouvelles technologies et mieux les appréhender ». Dans ce cadre, deux partenariats sont en cours de finalisation avec l’USTHB et l’université de Sétif, avant qu’ils soient étendus à d’autres universités dans toutes les grandes villes. Par ailleurs, AT a signé des partenariats avec l’INI et le Cerist pour lancer des activités dans le domaine de la recherche et du développement.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant