Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Clôture du Salon international de l’agroalimentaire Djazagro 2

Clôture du Salon international de l’agroalimentaire Djazagro 2

jeudi 8 avril 2004, par Hassiba

Le Salon international de l’agroalimentaire Djazagro a pris fin hier au Palais des Expositions des Pins-Maritimes. Les exposants, à l’unanimité, avouent qu’ils ont eu des contacts intéressants susceptibles de concrétiser des transactions importantes dans un avenir proche.

Certains d’entre eux, ont déjà finalisé des opérations de partenariat avec des représentants algériens.
C’est le cas du groupe Lesaffre, n° 1 mondial dans le domaine de la levure de boulangerie. Compte tenu de l’importance du marché algérien, le géant mondial de la levure a décidé de confier la distribution de ses produits à 4 ou 5 opérateurs algériens.

Après plusieurs décennies de présence dans le pays, Lesaffre a jugé utile de créer une usine en Algérie. Les discussions fructueuses du groupe avec M. Boudemagh, un opérateur qui s’est déjà lancé dans la bière et patron de la Bavaroise, ont abouti à la création d’une entreprise mixte dont le nom n’est pas encore fixé. Celui-ci, aura, en revanche, une consonance algérienne. Car, les dirigeants du groupe veulent avoir un enracinement sur le territoire national.

L’usine est implantée dans la capitale. L’unité sera spécialisée dans la production de la levure fraîche.
Si la capacité annuelle n’est pas encore arrêtée d’une manière définitive, la production avec laquelle débutera la société sera raisonnable et s’élèvera à 30 000 tonnes /an. L’idée d’un tel partenariat a germé suite au nombre considérable de boulangers qui souhaiteraient voir leur levure préférée disponible en quantités et qualité dans leur pays à l’image des autres pays y compris les plus proches.

Lesaffre : Les premières productions dans deux
à trois ans

Les boulangers ont déjà connu dans un passé lointain la levure Lesaffre et voudraient la revoir de nouveau chez les marchands. Actuellement, le projet est en phase de finalisation des études techniques de génie civil. L’usine sera opérationnelle, selon l’un des responsables, dans deux à trois ans. Le coût de l’investissement s’élève à plusieurs dizaines de millions de dollars.
Le groupe Lesaffre, pour rappel, est un ensemble de sociétés familiales spécialisées dans les bio-industries et plus particulièrement dans le domaine des produits de fermentation depuis 150 ans. Fondé en 1853, le groupe a fêté récemment ses 150 ans d’existence. Il dispose d’une trentaine de levureries dans le monde et représente 7 % du marché mondial des ingrédients et améliorants de panification. Selon l’un de ses responsables rencontré au stand, Lesaffre détient les 2/3 du marché algérien.
La même source souligne qu’entre 8 000 à 12 000 boulangers font confiance à ce produit. Les ménagères aussi utilisent beaucoup cette levure. Parmi ses distributeurs qui couvrent presque tout le territoire national, on note la SARL Ciepa qui travaille depuis une dizaine d’années avec Lesaffre. Cette société importatrice ouvrira à Alger à Gué de Constantine, dans maximum un mois, un centre de perfectionnement au profit des boulangers.
Ces derniers viendront apprendre gratuitement de nouvelles techniques de boulangerie et de viennoiserie dans le but d’améliorer la qualité de leur pain, changement de ses couleurs, avec l’assistance des boulangers et autres techniciens dépêchés par le groupe Lesaffre.
Les boulangers assisteront à des journées thématiques voire des séminaires pratiques et trouveront tous les équipements nécessaires pour cela. Implanté à Tlemcen, Oran et Alger, Ciepa ouvrira par ailleurs, des annexes à Tizi-Ouzou et à Sétif dans le but de se rapprocher davantage de leur clientèle.

CIEPA : un centre de perfectionnement pour les boulangers

En outre, cette société produit les améliorants du pain. Sur un autre registre, le leader mondial de la fabrication de matériel professionnel, le groupe Electrolux, vient de finaliser un partenariat avec le groupe Hasnaoui. Lui aussi, après de nombreuses années de présence en Algérie a émis le vœu de venir s’installer mais avec une organisation solide. Il a trouvé en le groupe Hasnaoui, les critères recherchés d’un vrai partenaire. Il était, selon Jack Olivier, directeur développement, important de venir en Algérie car, “c’est un marché intéressant”. Electrolux n’a pas voulu s’implanter seul mais avec un autre groupe à même d’assurer une véritable installation et un service après-vente idoine. Il faut dire que son partenaire Hasnaoui, active dans le domaine du matériel de cuisine professionnelle depuis 1965.

Hasnaoui/Electrolux : un partenariat dans la cuisine professionnelle

Son expérience dans le domaine entre autre a convaincu Electrolux qui détient également la société Zanussi, une marque très connue en Algérie. Le groupe Hasnaoui, estime le directeur développement, est en mesure de fournir des prestations telles que exigées par la clientèle. Les deux partenaires se connaissent parfaitement puisque l’industriel algérien fabrique aussi des fourneaux pour de gros marchés.

Ainsi, le groupe Hasnaoui est depuis cette année, le représentant exclusif des produits Electrolux en Algérie. Celui-ci est capable d’équiper à 100 % une cuisine professionnelle dans toutes les catégories de restauration.
Tous les segments de marché sont ciblés, du petit restaurateur de 50 couverts jusqu’aux grands restaurants de 20 000 repas/jour. Même si sa participation au salon n’est pas destinée à la vente, il a quand même enregistré un nombre intéressant de commandes.

B. K., Liberté