Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Débat en Algérie sur les perspectives énergétiques

Débat en Algérie sur les perspectives énergétiques

mercredi 19 novembre 2008, par Rédaction

Les perspectives énergétiques de l’Algérie ont été abordées à l’occasion d’une conférence tenue en marge de la semaine de l’énergie organisée à Alger.

Les perspectives énergétiques en Algérie. La sixième Conférence stratégique internationale (CSI6), qui se tient dans le cadre de la 4e Semaine de l’énergie en Algérie et qui a pris fin avant-hier en début de soirée, s’est caractérisée par des communications de haut niveau, traitées dans huit sessions animées par des spécialistes algériens et étrangers et suivies de débats fructueux autour de nombreux thèmes relatifs au secteur de l’énergie sous toutes ses facettes. Le secrétaire général du ministère de l’Energie et des Mines, M. Abbas, qui a procédé à la clôture officielle au nom du ministre, a noté qu’il a été enregistré plus de 500 participants, dont près de la moitié sont des étrangers, ce qui illustre, selon lui, l’intérêt porté à cette édition. « Nous avons pu apprécier plus de 60 interventions couvrant les diverses facettes de l’industrie et des préoccupations du secteur de l’énergie. » A ce propos, il y a lieu de noter que les participants ont déclaré qu’ils auraient aimé que le temps alloué aux différentes sessions et aux débats eut été un peu plus long, eu égard aux « thèmes cruciaux » abordés, parmi lesquels on cite les réformes dans les secteurs des hydrocarbures et de l’électricité, le partenariat et le déploiement à l’international, les ressources humaines, la R&D et le développement durable, la problématique et le développement des projets, ainsi que les énergies renouvelables et le nucléaire.

Les conclusions sur le thème des réformes ont abouti à « l’importance de l’évolution des mentalités pour assurer leur pérennité », alors que celles relatives au partenariat ont mis en exergue « les multiples opportunités et avantages qu’offre une diversification bien conçue » et dont le projet Medgaz a été cité en exemple dans l’activité transport par canalisations.
M. Abbas a, par ailleurs, relevé l’intérêt porté par l’Algérie au développement de l’énergie nucléaire, un thème auquel a été dédiée une session entière, pour « plusieurs raisons évidentes, dont l’existence de ressources substantielles d’uranium n’est pas des moindres », avant de rappeler que le ministère de l’Energie travaille sur la mise en place d’un cadre législatif et institutionnel approprié. La qualification du personnel dans « tous les segments de l’industrie » semble être le talon d’Achille sur lequel l’accent a été particulièrement mis lors de la session dédiée aux ressources humaines, d’autant que le « manque crucial de professionnels qualifiés » s’est traduit par « une inflation des coûts des projets ». Dans ce cadre, on rappelle que les grands groupes nationaux énergétiques, Sonatrach et Sonelgaz, consentent des investissements importants en matière de formation de leurs personnels.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant