Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Hausse des ventes de voitures en Algérie en 2011

Hausse des ventes de voitures en Algérie en 2011

mercredi 13 juillet 2011, par Rédaction

Les ventes de voitures en Algérie ont enregistrées une hausse au premier semestre 2011 par rapport à la même période de l’année 2010.

Hausse des ventes de voitures en Algérie en 2011. Le marché de l’automobile en Algérie a clôturé le premier semestre de l’année en cours par des résultats de vente en nette croissance comparativement à ceux de l’exercice dernier. Une performance qui nous interpelle, non pas pour l’importance de son évolution, mais bien plus par la remise en cause sans appel de toute l’approche gouvernementale concernant ce secteur. Le cumul des ventes de l’ensemble des concessionnaires installés en Algérie pour la période allant de janvier à juin 2011 atteindrait les 155 000 unités vendues. Un résultat inédit dans les annales du marché automobile en Algérie et, qui soit dit en passant, n’a pas été réalisé même durant la période « faste » du crédit automobile. Et si les pouvoirs publics, en décidant de sa suppression, pensaient juguler un tant soit les dépenses des ménages et « préserver leur pouvoir d’achat », ils se rendent compte aujourd’hui qu’ils sont, encore une fois, en totale opposition avec les attentes de ce peuple.

Les raisons de cet engouement particulier pour la voiture de la part des Algériens ne nécessitent pas une qualification scientifique ou stratégique pour les situer et les analyser. C’est d’abord, le besoin d’une mobilité autonome et digne qui se fait de plus en sentir, face à une défaillance récurrente d’un transport en commun inefficace et où règnent incivilité et insécurité. L’Algérien n’hésite pas à racler les fonds de ses tiroirs, à optimiser ses dépenses et au besoin faire appel à la solidarité familiale pour accéder au statut tant convoité d’automobiliste libre de ses actes et de ses déplacements. Ensuite, et sachant que le marché local affiche toujours une nette préférence pour le prix, les véhicules bénéficiant d’une tarification « abordable », et surtout d’une politique de promotion convaincante proposée par les concessionnaires, continuent d’avoir le vent en poupe et représentent plus de 60% des ventes globales de voitures en Algérie. Mais cette propension, du reste légitime, repose également sur un critère désormais fondamental, en l’occurrence, la qualité d’un service après-vente aux standards internationaux. Un élément déterminant dans le choix du véhicule.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Soir d’Algérie