Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie profitera de la reprise de l’économie mondiale

L’Algérie profitera de la reprise de l’économie mondiale

mercredi 15 juillet 2009, par Rédaction

La reprise de l’économie mondiale permettra à l’Algérie de profiter pleinement de la hausse des prix du pétrole qui s’en suivra.

La reprise de l'économie mondiale sera bénéfique pour l'Algérie. La demande mondiale de brut se stabilisera à 83,84 mb/j en 2009 pour grimper à 84,34 mb/j en 2010, selon le rapport mensuel de l’OPEP, le cartel pétrolier dont l’Algérie est membre. « Après deux années consécutives de recul, la demande mondiale devrait afficher l’année prochaine une croissance modérée de 0,5 million de barils par jour », a prévu le rapport publié mardi à Vienne. Ainsi la demande mondiale devrait se chiffrer à 84,34 mb/j en 2010, soit une hausse de 0,59 % par rapport aux prévisions pour l’année en cours. Pour l’année 2009, l’organisation table sur un recul de la demande de 1,65 mbj à 83,84 mbj, soit sensiblement la même prévision que dans son précédent rapport mensuel alors qu’il tablait sur une demande de 83,80 mbj. L’OPEP note cependant que ses prévisions plus optimistes concernant la reprise de la demande l’an prochain sont basées sur une relance « à un rythme lent » de la croissance de l’économie mondiale avec un raffermissement attendu pour le second semestre.

De même, la faiblesse de la reprise de la demande de pétrole s’explique, selon le rapport, par une croissance moins forte que par le passé du produit intérieur brut chinois, et Pékin mettant dorénavant l’accent sur l’utilisation de sources d’énergie alternatives ainsi que sur des mesures d’économie d’énergie. Et puis, selon l’OPEP, on assistera à une utilisation accrue de l’énergie nucléaire, de voitures plus petites et moins gourmandes en carburant, mais le gros de la demande de pétrole viendra toujours du secteur des transports et de l’industrie pétrochimique. Les pays à économie émergente ou en développement seront à nouveau les plus gros demandeurs de pétrole l’année prochaine avec une hausse pronostiquée de 0,8 mb/j pour les pays non membres de l’OCDE, selon un rapport de l’OPEP.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant