Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie respecte son quota de production de pétrole

L’Algérie respecte son quota de production de pétrole

jeudi 11 décembre 2008, par Rédaction

L’Algérie a respecté son quota de production de pétrole conformément aux décisions de l’OPEP contrairement à d’autres pays.

L'Algérie produit et exporte du pétrole. L’OPEP dispose d’un excédent de 852 000 bj qu’elle devrait retirer du marché si elle veut atteindre le quota de 27,3 Mbj fixé lors de sa dernière réunion de Vienne le 24 octobre dernier. Selon une étude de la société d’informations sur l’énergie Platts, les 13 membres de l’OPEP dont l’Algérie ont pompé 31,38 millions de barils de pétrole brut par jour en novembre. En excluant l’Indonésie, qui va quitter l’OPEP à la fin de l’année, et l’Irak, dispensé du système des quotas, la production des 11 membres restants a atteint 28,16 Mbj, affirment les auteurs de cette étude. L’organisation avait décidé d’une baisse de 1,5 Mbj à partir du 1er novembre face à la chute des prix du brut depuis leurs sommets atteints à la mi-juillet dernier. « Ces baisses ne sont même pas proches des estimations des coupes nécessaires à l’OPEP, ne serait-ce que pour se maintenir au niveau d’une demande en baisse rapide », a observé John Kingston, directeur du secteur pétrole chez Platts. « Même si la réduction de 1,5 Mbj était pleinement appliquée, rares sont ceux qui pensent désormais que cela suffira pour contrer la forte hausse des réserves, ce qui va pousser encore plus les prix à la baisse », a-t-il ajouté.

L’Arabie saoudite, principal producteur de l’OPEP, a réalisé la plus forte baisse de production, passant de 9,4 Mbj à 8,9 Mbj en un mois, mais il lui reste encore un excédent de 400 000 bj, souligne l’étude. Le Koweït et les Emirats arabes unis ont réduit leur production de 100 000 et 150 000 bj respectivement. La production du Nigeria a, elle, baissé de 50 000 bj après de nouvelles attaques contre des installations pétrolières dans le delta du Niger. L’Angola, l’Equateur et l’Indonésie ont laissé leur production inchangée. L’Algérie, qui abritera une réunion extraordinaire de l’OPEP le 17 décembre à Oran, a respecté la baisse fixée à 71 000 bj. Pour contrer la chute des prix du pétrole, une réduction de production relativement importante est prévue lors de cette réunion de l’OPEP. Les analystes s’attendent à une décision de baisse entre 1 et 2 Mbj à Oran la semaine prochaine. La semaine dernière, le président de l’OPEP, M. Chakib Khelil, a affirmé qu’il y avait un excédent des stocks mondiaux de brut qu’il faut éliminer pour stabiliser les prix.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant