Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie s’oppose à une nouvelle taxation des hydrocarbures

L’Algérie s’oppose à une nouvelle taxation des hydrocarbures

lundi 9 novembre 2009, par Rédaction

L’Algérie estime qu’une nouvelle taxation des hydrocarbures par l’Europe nuirait aux économies des pays membres de l’OPEP.

L'Algérie s'oppose à une nouvelle taxation des hydrocarbures. Le ministre de l’Energie et des Mines, M. Chakib Khelil, a déclaré hier que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) dont l’Algérie est membre, redoutait une éventuelle nouvelle taxation du pétrole et du gaz, lors de la conférence internationale sur le climat, prévue en décembre prochain à Copenhague. « L’imposition de nouvelles taxes aura des retombées négatives sur les économies des pays de l’OPEP », a-t-il prévenu dans une déclaration à la presse en marge du lancement d’une session de formation sur la régulation dans le domaine de l’électricité.

Afin de protéger leurs intérêts, « les pays membres de l’OPEP, dont l’Algérie, devront coordonner ensemble leurs positions quant à la décision devant sanctionner cette conférence ». Concernant la participation algérienne à cette conférence, M. Khelil a souligné que la délégation algérienne sera composée de représentants des ministères des Affaires étrangères, de l’Energie et des Mines et de l’Environnement, notamment pour défendre les intérêts de l’Algérie dans le domaine du climat et de l’environnement.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Jeune Indépendant