Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie va augmenter ses exportations gazières

L’Algérie va augmenter ses exportations gazières

lundi 8 juin 2009, par Rédaction

L’Algérie ambitionne d’augmenter ses exportations gazières de 30 milliards de m3 par an supplémentaires à l’horizon 2015.

L'Algérie va relever ses exportations annuelles de gaz. Le ministre de l’Energie Chakib Khelil a indiqué que l’Algérie est actuellement le 4e exportateur mondial de gaz après la Russie, les Etats-Unis et le Canada avec une quantité de 62 milliards de m3 exportée. « D’ici 5 ans et grâce notamment aux gazoducs Medgaz et Galsi et à l’augmentation de la capacité du gazoduc Enrico Mattei, nous allons disposer de capacités supplémentaire de 23 milliards de m3 ». Il a ajouté qu’avec l’entrée en production des unités de Skikda et d’Arzew, les capacités d’exportations augmenteront de plus de 30 milliards de mètres cubes ». Sonatrach participera par ailleurs à la réalisation du gazoduc devant relier l’Algérie au Nigeria au sujet duquel le ministre a affirmé que les « deux parties sont parvenues à un accord qui sera signé prochainement ».

M. Khelil a assuré que « tous les problèmes concernant la réalisation de ce projet ont été réglés » et qu’« il n’y a pas de problème de financement ».
Pour Sonatrach « les financements vont venir des banques algériennes et les autres partenaires feront également appel à leurs banques », a-t-il dit. Interrogé par ailleurs sur l’éventualité de réserver des capacités de regazéification sur le terminal de Rotterdam, le ministre a estimé qu’il n’était pas nécessaire « d’aller ailleurs pour chercher quelque chose qui n’est pas rentable, alors que nous avons déjà des capacités sur le terminal britannique d’Isle of Grain et la Grande- Bretagne a un gazoduc qui la relie à l’Europe ». Le ministre a souligné qu’à l’international, Sonatrach est déjà engagée dans de multiples opérations qui lui permettent d’avoir 10 % dans un projet au Pérou qui produit 70 000 barils par jour de pétrole et 10 milliards de m3 de gaz qui seront portés à 110 000 barils/jour et à 13 milliards de m3 respectivement. L’objectif de la compagnie nationale « est de réaliser 15 % de son chiffre d’affaires à l’international à l’horizon 2015 ».

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant