Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie va investir dans le transport de gaz

L’Algérie va investir dans le transport de gaz

vendredi 24 avril 2009, par Rédaction

L’Algérie va investir 5 milliards de dollars pour augmenter ses capacités de transport de gaz de 50% à l’horizon 2013.

L'Algérie veut se développer dans le transport de gaz. C’est ce qu’a précisé le ministre de l’énergie Chakib Khelil. « Pour le transport du gaz, il est prévu d’accroître la capacité actuelle de plus de 50% à l’horizon 2013, le montant de l’investissement est de 5 milliards de dollars », a indiqué M. Khelil dans un entretien accordé à la revue « Arabies » publiée à Paris. L’extension des capacités de transport de gaz de l’Algérie a été rendue nécessaire par l’énorme programme du développement des gisements gaziers et pétroliers prévu pour la période 2009-2013. Un investissement de près de 10 milliards de dollars, dont 60% en association avec des partenaires étrangers, sera consacré durant cette période au développement des gisements, notamment de Gassi Touil et Rhoud Nouss, dont la mise en service est prévue en 2013, et du Menzel Ledjmet Est développé avec la compagnie canadienne FCP.

D’autres projets vont être également lancés pour un investissement de 8 milliards de dollars afin d’assurer la croissance de la production de gaz en Algérie à moyen et à long termes, a précisé le ministre à cette revue mensuelle. Il s’agit des découvertes de Touat, Timimoun et Reggane, dont le dossier de commercialisation est actuellement en phase d’être finalisé, a-t-il encore fait savoir. Le ministre a passé en revue les différents projets de raffinage et de pétrochimie prévus entre 2009 et 2013, en estimant à plus de 6,5 milliards de dollars le coût du développement des capacités de liquéfaction du gaz. Depuis 2000, l’effort d’exploration a été intensifié en Algérie avec le forage de plus de 550 puits qui ont permis de réaliser 100 découvertes d’hydrocarbures, dont la moitié concerne le gaz, selon M. Khelil qui a indiqué que 40 contrats gaziers ont été attribués depuis 2001 à des compagnies étrangères.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après APS