Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie veut maintenir sa place de pionnière en GNL

L’Algérie veut maintenir sa place de pionnière en GNL

mardi 4 mai 2010, par Rédaction

L’Algérie ambitionne d’atteindre une production de GNL de 36 millions de tonnes par an selon le ministère de l’Energie.

L'Algérie veut maintenir sa place de pionnière en GNL. Les travaux du Méga train de GNL de Skikda (GL2K) dans l’Est de l’Algérie, dont le montant d’investissement est estimé à plus de 2,9 milliards de dollars, a permis la création de 5.000 postes d’emplois pour la phase réalisation. Cet important projet, dont la capacité de production est de 4,7 millions de tonnes/an de GNL vise à augmenter les capacités de traitement de gaz de Sonatrach. Il est utile d’indiquer que l’Algérie est pionnière dans l’industrie du GNL depuis les années 60 avec la réalisation de la première unité de GNL « la Camel » en 1964 à Arzew. L’Algérie vise l’approvisionnement de ces clients traditionnels et d’acquérir d’autres marchés en Asie et en Amérique, avec un accès direct vers le client final.

Pour atteindre cet objectif, Sonatrach a lancé plusieurs projets de production de Gaz pour porter ses exportations de 62 milliards de m3 actuellement à 85 milliards de m3 à l’horizon 2013-2014. Le Méga-projet de GNL de Skikda et celui d’Arzew GL3Z d’une capacité de production de 4,7 millions de tonnes/an seront réalisés en 2012. Avec l’entrée de ces nouvelles unités, qui s’ajoutent aux 4 complexes (GL4Z, GL1k, GL2Z, et GL1Z) la capacité de production de GNL sera portée à prés de 36 millions de tonnes/an. En matière de raffinage, la capacité de traitement des cinq raffineries (Arzew, Skikda, Alger, Hassi Messaoud et Adrar) est de 22,6 millions de tonnes auxquelles s’est ajoutée la raffinerie de Condensat de Skikda d’une capacité de 5 millions de tonnes /an. Une nouvelle raffinerie à Tiaret d’une capacité de 15 millions de t/an est prévue pour 2014.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Financier