Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie veut réussir le forum du gaz d’Oran

L’Algérie veut réussir le forum du gaz d’Oran

mercredi 14 avril 2010, par Rédaction

L’Algérie compte faire des proposition concrètes pour le développement de l’industrie gazière à l’occasion du forum des pays exportateurs du gaz d’Oran.

L'Algérie veut réussir le forum du gaz d'Oran. Promouvoir l’industrie gazière et renforcer le marché international de cette énergie sont, entre autres, les objectifs principaux que se fixe le 10e Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG, dont l’Algérie est membre), qui sera inauguré à Oran au début de la semaine prochaine. Pour ce faire, cette rencontre abordera « la possibilité de coopération avec les différents forums internationaux de l’énergie », a affirmé le ministre de l’Energie et des Mines, M. Chakib Khelil, dans une conférence de presse animée à l’occasion de son déplacement à Oran dans l’ouest de l’Algérie avant-hier. Le développement technologique des industries basées sur le gaz, l’évolution des investissements dans le domaine du gaz liquéfié et les défis de la sécurité industrielle et de l’environnement dans le domaine de la production, de la fabrication et de la commercialisation du gaz seront également abordés. Pour le ministre, la coopération avec des organismes comme l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et l’Agence internationale de l’énergie sera fructueuse pour le Forum des pays exportateurs de gaz et lui permettra d’atteindre ses nombreux objectifs.

Le ministre a également souligné que l’Algérie compte beaucoup sur cette réunion, à laquelle participeront onze ministres des pays membres de l’OPEP ainsi que quatre ministres en tant qu’observateurs. Cette réunion, a-t-il ajouté, pourra aboutir à des décisions et à des solutions en mesure de relancer le marché gazier international et rendre aux prix leur stabilité, notamment à la lumière du marché libre spot. M. Chakib Khelil a annoncé, dans ce contexte, que l’Algérie présentera des propositions « très importantes » lors de cette réunion, dans le cadre de l’étude qu’elle a réalisée à la demande des pays membres du FPEG. Il s’agit de la présentation d’une stratégie basée sur la révision du volume de production et de l’offre, dans le but d’assurer un équilibre entre les prix sur le marché libre (4 dollars aujourd’hui) et les prix adoptés pour les contrats de vente à long terme (entre 7 et 8 dollars actuellement).

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant