Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie veut une baisse de la production du gaz

L’Algérie veut une baisse de la production du gaz

jeudi 1er avril 2010, par Rédaction

L’Algérie va proposer une réduction de la production du gaz à l’occasion du Forum des pays exportateurs de gaz le 19 avril à Oran.

L'Algérie veut une baisse de la production du gaz. Le Forum international de l’énergie a été l’occasion pour le ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil, de poser au nom de l’Algérie le problème du recul du prix du gaz sur le marché spot. Si les prix du pétrole sont « bons », comme l’ont déclaré plusieurs ministres des pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, le marché du gaz a été ébranlé par le développement de l’exploitation des réserves de gaz conventionnel aux Etats-Unis. Dans une déclaration à la presse, faite mardi à Cancun au Mexique, ville qui abrite le Forum international de l’énergie, le ministre algérien a estimé que le prix actuel du pétrole brut, autour de 80 dollars, convient au marché et semble être accepté pour une période de six mois ou même une année. Mais le prix du gaz naturel à 4 dollars sur le marché spot n’est pas viable pour les producteurs, a indiqué le ministre.

Pour cela, l’Algérie va recommander une réduction de la production pour le rééquilibrer. « Nous ferons cette recommandation le 19 avril au Forum des pays exportateurs de gaz », a annoncé le ministre devant la presse. L’Algérie préside pendant cette année 2010 le Forum des pays exportateurs de gaz et la dixième session de ce forum doit avoir lieu le 19 avril à Oran. Pour le ministre, « le prix idéal pour le gaz serait celui du baril de pétrole divisé par six. Historiquement, il a été divisé par dix, mais actuellement c’est par vingt, et ce n’est pas viable pour les pays producteurs », ajoutant que le prix devrait être de 8 ou 9 dollars et qu’actuellement, il existe un surplus sur le marché mondial du gaz qui a été gonflé par la baisse des importations américaines, vu que les Etats-Unis produisent du gaz non conventionnel.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Watan