Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Etat ne gère pas Sonatrach

L’Etat ne gère pas Sonatrach

lundi 22 février 2010, par Rédaction

L’Etat n’intervient pas directement dans la gestion de Sonatrach selon Abdelhafidh Feghouli le PDG intérimaire de Sonatrach.

L'Etat ne gère pas Sonatrach. Le président-directeur général intérimaire de Sonatrach, Abdelhafidh Feghouli, a nié une quelconque ingérence du gouvernement dans la gestion de Sonatrach, démentant ainsi certains articles de presse selon lesquels ce sera désormais le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, qui donnera son visa aux dossiers pendants de Sonatrach ayant un caractère d’urgence dans le domaine des travaux et des services pétroliers. « Pures affabulations ! » a-t-il répliqué lors d’un point de presse, en marge du 1er Forum international sur la pièce de rechange industrielle. Plus précis, le P-DG par intérim de Sonatrach affirme que tous les dossiers passent par lui en tant que premier responsable du groupe.

M. Feghouli a ajouté que l’affaire de Sonatrach n’a pas eu de répercussions sur le fonctionnement de la compagnie en infirmant tout gel de projets ou résiliation de contrats avec les partenaires. Questionné sur le gel des avoirs de l’entreprise italienne Saipem, rapporté également par la presse, M. Feghouli a carrément démenti. « Jusqu’à aujourd’hui, aucune information de cette entreprise, selon laquelle ses avoirs ont été gelés, ne nous a été parvenue. Cette entreprise continue à travailler normalement sur ses projets en Algérie. » Interrogé sur l’implication du l’ex-P-DG de Sonatrach, Mohamed Meziane, et de certains cadres dans le scandale qui a éclaboussé le groupe, il a déclaré que c’est au juge de se prononcer sur l’affaire tout en considérant que « les accusés sont présumés innocents jusqu’à preuve du contraire ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant