Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’OMC n’est pas un atout pour l’Algérie

L’OMC n’est pas un atout pour l’Algérie

mardi 8 juillet 2014, par Rédaction

En l’absence d’une économie algérienne forte et diversifiée, l’Algérie sera perdante dans le cas de son accession à l’OMC.

L'OMC n'est pas un atout pour l'Algérie. L’accession de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et son intégration aux accords de libres échanges régionaux (UE et Gzale) est subordonnée au développement d’une économie nationale forte capable de faire face à la concurrence internationale, ont relevé mardi à Alger des experts. Des participants à la journée parlementaire sur les accords de libre-échange régionaux ont estimé qu’une adhésion de l’Algérie aux autres espaces de libre-échange nécessitait une longue préparation des entreprises nationales.

L’Algérie dispose de grandes capacités financières mais n’a pas d’économie forte lui permettant de faire face à la concurrence des pays développés, a relevé Abdelmalek Mebarek Serai, dénonçant la facture "trop grosse" des importations. Il a proposé, à ce titre, de mettre des barrières pour freiner la hausse des importations algériennes d’un côté et de booster les exportations hors hydrocarbures d’un autre côté et ce, en développant les entreprises nationales. Selon ce consultant international, l’Algérie n’est pas encore prête à accéder à l’OMC, affirmant que "plus de 90% des entreprises nationales sont faibles et ne peuvent pas faire face à la concurrence étrangère (à) et 45% fermeront en cas d’ouverture de notre marché".

Synthèse de la rédaction, www.algerie-dz.com
D’après APS