Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’OPEP se réunit en Egypte

L’OPEP se réunit en Egypte

samedi 29 novembre 2008, par Rédaction

Les pays membres de l’OPEP se réunissent au Caire en Egypte et pourraient décider d’une baisse de la production de pétrole.

L'Egypte accueille une réunion de l'OPEP. Spécialiste du flou artistique pour mieux gérer, le ministre libyen en charge du pétrole Choukri Ghanem a déclaré hier, que "Toutes les options sont ouvertes" pour la réunion de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) samedi au Caire, indiquant que l’Opep pourrait éventuellement y prendre une décision sur sa production. En effet, selon lui, "toutes les options sont ouvertes. Il pourrait y avoir une décision, ou un simple échange d’opinions ». Face à l’effondrement des prix du pétrole, qui ont été divisés par trois en cinq mois, l’Opep tiendra samedi une réunion "consultative" au Caire (Egypte), deux semaines avant sa réunion extraordinaire prévue à Oran le 17 décembre. Lors de cette réunion, l’organisation examinera "la situation de l’offre et de la demande" et vérifiera si ses membres ont bien respecté leurs quotas de production, a précisé le ministre. L’Opep avait annoncé le 24 octobre une baisse de 1,5 million de barils par jour de sa production, qui a échoué jusqu’à alors à enrayer la chute des prix.

La réunion du Caire sera l’occasion de vérifier dans quelle mesure les pays membres ont appliqué cette diminution. Pour sa part, le représentant de l’Iran au sein de l’Opep, Mohammad Ali Khatibi, a jugé lundi "nécessaire" une nouvelle baisse de la production de l’organisation pour empêcher la baisse des prix, alors que le président Mahmoud Ahmadinejad a dit que la baisse des prix n’a aucun effet sur l’Iran. "Lors de sa réunion d’octobre, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a décidé une baisse de 1,5 million de barils par jour , mais cela n’a pas suffi à enrayer la baisse des prix. Par conséquent, il semble qu’une nouvelle baisse de la production est nécessaire", a déclaré M. Khatibi. Jeudi, le ministre de l’Energie et des mines, Chakib Khelil, actuel président de l’Opep a estimé que l’organisation devrait prendre une décision plus "importante" que celle prise le 24 octobre pour arrêter la chute des cours, descendus la semaine dernière à leur plus bas niveau depuis mai 2005. Le 24 octobre, l’Opep avait décidé, lors d’une réunion urgente, de réduire de 1,5 million de barils par jour sa production à partir du 1er novembre.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Echorouk