Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > La Banque d’Algérie exige une hausse du capital

La Banque d’Algérie exige une hausse du capital

samedi 27 décembre 2008, par Rédaction

La Banque d’Algérie a demandé à chacune des banques privées exerçant en Algérie d’augmenter leur capital.

La Banque d'Algérie. Dans le cadre du renforcement des fonds propres des banques, le Conseil de la monnaie et du crédit (CMC) de la Banque d’Algérie vient d’adopter un nouveau projet de règlement stipulant une augmentation substantielle du capital des banques et des établissements financiers exerçant en Algérie. Le projet qui a été adopté lors d’une réunion ordinaire du conseil tenu le 23 décembre prévoit que le capital minimum des banques et des succursales de banques devra quadrupler pour passer désormais de 2,5 milliards de dinars à 10 milliards de dinars. S’agissant des établissements financiers et des succursales d’établissements financiers, le capital minimum sera multiplié par sept puisqu’il passera dorénavant de 500 millions de dinars à 3,5 milliards de dinars. Le CMC a expliqué dans un communiqué transmis à notre rédaction que « cette augmentation du capital minimum des banques et établissements financiers vise à « renforcer davantage leur solidité financière ainsi que la stabilité du système bancaire en Algérie et contribue également à la protection des déposants ».

Elle s’inscrit également dans « la démarche d’amélioration soutenue des indicateurs de santé financière du système bancaire en Algérie comme ancrage à sa résilience », précise-t-on de même source. Le gouvernement avait, pour rappel, annoncé une recapitalisation des banques publiques auxquelles il a consacré une enveloppe de 40 milliards de dinars dans le cadre de la loi de finances complémentaire de 2008. Cette recapitalisation doit permettre aux banques de « supporter les besoins de financements prioritaires » de l’économie, avait estimé le ministre des Finances, Karim Djoudi. Les acteurs concernés par le nouveau règlement de la CMC ont un délai d’un an pour se conformer aux nouvelles exigences réglementaires. En attendant, le CMC a examiné les demandes de trois banques et d’une succursale qui ont introduit des demandes en vue d’augmenter leur capital, et ce avant la promulgation du nouveau règlement. Ces requêtes ont été introduites par les banques BADR, BNP Paribas El Djazair, Gulf Bank Algérie et la succursale de la banque britannique HSBC Algeria. Ainsi, pour la (BADR), le CMC a autorisé une augmentation du capital de 15 milliards de dinars à 33 milliards de dinars. Pour la Gulf Bank Algérie, l’accord a été donné pour une augmentation de capital de 4 milliards de dinars à 6,5 milliards de dinars. Il en est de même pour la BNP Paribas El-Djazair dont le capital passera de un milliard de dinars à 4,5 milliards de dinars et pour la succursale HSBC Algeria de 800 millions de dinars à 3,3 milliards de dinars.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant