Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Le nouveau patron de Sonatrach veut rassurer

Le nouveau patron de Sonatrach veut rassurer

jeudi 20 mai 2010, par Rédaction

Le nouveau patron de Sonatrach Nordine Cherouati va tenter de rassurer ses partenaires après les scandales financiers qui ont secoué le géant algérien du pétrole.

Le nouveau patron de Sonatrach veut rassurer. Il faut rappeler que les partenaires de Sonatrach se sont retrouvés dans l’expectative dès le 15 janvier avec une nouvelle direction dont les responsables assuraient l’intérim et on ne savait pas trop s’ils étaient qualifiés pour prendre des décisions dans la mesure où ils pouvaient être changés à tout moment. Il faut rappeler qu’en même temps que la nomination de Nordine Cherouati en tant que PDG de Sonatrach, quatre vice-présidents ont aussi été nommés officiellement. Il s’agit de Yamina Hamdi en qualité de vice-présidente de l’activité commercialisation et qui était anciennement directrice de la division du marché national, Saïd Sahnoun en tant que vice-président de l’activité amont et qui était directeur de la division associations, Allaoua Saïdani en tant que vice-président de l’activité transport et qui était PDG de la Société algérienne de gestion du réseau de transport du gaz (Grtg) et Abdelkader Benchouia comme vice-président de l’activité aval et qui était directeur de la division raffinage.

Selon un cadre à la direction générale de Sonatrach à qui nous avons demandé de commenter le climat qui règne au sein de la compagnie après ces nominations, le ton est à l’optimisme. « Le climat est serein, les gens connaissent le nouveau PDG, c’est un ancien de la boîte », nous a-t-il indiqué.« Les gens sont sereins et ils voient d’un bon œil l’arrivée d’un enfant de la boîte. » « C’est sans protocole qu’il a fait la tournée des bureaux juste après sa nomination et il a l’avantage de connaître tout le monde. » « De plus il a une référence, il n’est pas intérimaire », a-t-il ajouté.« Par sa présence, les gens étaient rassurés, ça fait 40 ans qu’il est dans la boîte et les gens connaissent son franc-parler », selon ce cadre. Dès sa nomination, le nouveau PDG est descendu à Hassi Messaoud où il a pris contact avec ceux qui gèrent le principal gisement de pétrole de l’Algérie, selon ce même cadre.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Watan