Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Les banques étrangères installées en Algérie doivent financer l’économie

Les banques étrangères installées en Algérie doivent financer l’économie

mercredi 19 août 2009, par Rédaction

Les banques privées étrangères installées en Algérie devront s’engager dans le financement de l’économie algérienne selon le ministère des Finances.

Les banques étrangères installées en Algérie doivent financer l'économie. Les banques étrangères installées en Algérie devront se conformer aux règles « universellement reconnues », c’est-à-dire qu’elles seront tenues de financer l’économie nationale au sens global du terme. Cette remarque que vient d’émettre le gouvernement algérien par le biais de son ministre des Finances pourrait s’apparenter à une injonction que les observateurs qualifient sans coup férir de salutaire. « Il était temps », scande-t-on dans les milieux financiers, non sans signaler la détermination de l’Algérie d’asseoir un partenariat où la devise du gagnant-gagnant n’est pas un vain mot.

Désormais, il sera question pour les banques étrangères implantées en Algérie de s’impliquer davantage dans le financement des entreprises en ce sens que leur activité de financement « n’est pas seulement cantonnée aux crédits aux particuliers », comme l’a souligné récemment à l’APS M. Karim Djoudi, ministre des Finances, rappelant que le marché bancaire algérien est le plus porteur de la région. « C’est un marché où la rentabilité est forte de plus de 27 % de retour sur capital, un marché qui est fortement liquide et où il y a une forte demande de financement, une forte croissance et les prix sont stabilisés », a soutenu le ministre. « Je crois qu’à la suite des choix des pouvoirs publics, les banques privées doivent pouvoir trouver les réponses d’ajustements : ces banques ont des revenus conséquents sur le marché national et les choix des pouvoirs publics sont de créer la richesse nationale, de l’emploi et de développer l’économie nationale », a encore indiqué le premier argentier du pays.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant