Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Les créances d’Algérie Télécom atteignent 70 milliards

Les créances d’Algérie Télécom atteignent 70 milliards

dimanche 12 octobre 2008, par Rédaction

Les créances du groupe Algérie Télécom atteignent 70 milliards de dinars détenues essentiellement sur les administrations publiques.

Algérie Télécom. Le président-directeur général du groupe Algérie Télécom, M. Moussa Belhamadi, a affirmé lors d’une conférence de presse animée hier que ces créances « pèsent lourdement sur la trésorerie », en précisant qu’une équipe a été mise en place pour « l’identification de ces créances et leur recouvrement ». M. Belhamadi a ajouté que la circulaire transmise par le chef du gouvernement aux administrations les invitant à s’acquitter de leurs dettes auprès d’Algérie Télécom lui a été d’une grande aide. Il a reconnu qu’en termes de qualité de service, de prestations et de déploiement, AT connaît « des défaillances » dues notamment à la faiblesse des revenus générés quasi exclusivement par l’activité de la téléphonie fixe. Celle-ci a été sensiblement affectée par le développement du mobile qui a occasionné une baisse conséquente du trafic sur le réseau fixe même si le nombre d’abonnés d’AT a augmenté de 500 000 entre 2005 et 2008.

M. Belhamadi a admis que le groupe n’a pas été en mesure « de suivre le rythme de développement des villes et de l’émergence de nouvelles car cela nécessite de gros investissement ». Pour remédier à ces dysfonctionnements, Algérie Télécom devra se transformer en cherchant notamment le moyen de récolter d’autres revenus et compenser le manque de trésorerie, en devenant « un intégrateur de services à valeur ajoutée et pas seulement un opérateur de téléphonie fixe », a-t-il dit. M. Belhamadi a en outre affirmé que « l’Etat doit nous aider », eu égard au fait que le groupe assure des services universels pour lesquels il n’est pas payé en retour, d’autant qu’il est présent dans des localités où il n’a pas le moindre abonné.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après Le Jeune Indépendant