Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Les exportations d’hydrocarbures de l’Algérie ont atteint 350 milliards depuis (...)

Les exportations d’hydrocarbures de l’Algérie ont atteint 350 milliards depuis 2000

vendredi 21 août 2009, par Rédaction

Les exportations d’hydrocarbures ont rapporté à l’Algérie près de 350 milliards de dollars entre 2000 et 2008.

Les exportations d'hydrocarbures de l'Algérie ont atteint 350 milliards depuis 2000. La valeur cumulée des exportations d’hydrocarbures de l’Algérie sur la période 2000-2008 a atteint 349 milliards de dollars dont environ le quart (77 de dollars) fut réalisé en 2008. C’est ce que relève, dans son édition 2009, le bilan des réalisations du secteur de l’énergie et des mines 2000-2008. Selon cette publication du ministère de Chakib Khelil, une croissance annuelle moyenne de 17,7 % soit 38,3 milliards de dollars, a été observée durant. Ainsi, le volume des hydrocarbures (liquides et gazeux) exportés par l’Algérie a été assez stable durant cette période, enregistrant un taux de croissance annuel moyen de 1,0 %, en passant de 124 millions de TEP (tonne équivalent pétrole) en 2000 à 135 MTEP, soit une moyenne de 133 millions de TEP. Cela dans le contexte où le marché pétrolier a connu un développement spectaculaire avec des cours du brut passés d’une phase de quasi-stabilité (2000-2003) à une phase de forte croissance (2004-2008).

Dans cette conjoncture, le prix moyen du brut algérien exporté (Sahara Blend et Zarzaïtine) a connu une forte progression, passant de 28,50 dollars à 99, 22 dollars le baril. Soit une hausse de 248$, accentuée avec le boom économique en 2004. Ou une croissance annuelle moyenne de 17 %, soit une moyenne des prix de 48,9 dollars le baril. En outre, les marchés européens et américains restent les débouchés traditionnels de nos exportations, selon cette publication. Ces deux marchés absorbent respectivement 63 % et 29 % des ventes globales des hydrocarbures de l’Algérie et en valeur de 56 % et 35 % respectivement. Quant à la part des exportations vers les marchés africain et asiatique, elle demeure relativement marginale, malgré une amélioration en termes de ventes de GNL et GPL vers l’Asie.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Soir d’Algérie