Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Les recettes pétrolières de l’Algérie revues à la baisse

Les recettes pétrolières de l’Algérie revues à la baisse

samedi 13 décembre 2008, par Rédaction

L’Algérie devrait engranger jusqu’à 76 milliards de recettes pétrolières soit 4 milliards de moins que les prévisions du ministère de l’Energie.

L'Algérie engrangera 76 milliards de dollars en 2008 grâce aux hydrocarbures. L’Algérie devra tailler de manière drastique dans ses prévisions de recettes pétrolières pour l’exercice 2008 en raison de la chute spectaculaire des cours mondiaux de brut sur les marchés internationaux, frôlant, ces derniers jours, la barre des 40 dollars le baril. Après avoir tablé sur des revenus pétroliers de 80 milliards de dollars en mai dernier, le ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil, a réexaminé ses calculs en annonçant, jeudi, que les revenus pétroliers de l’Algérie devraient atteindre au maximum les 76 milliards de dollars à la fin 2008. En dépit de cette baisse de près de cinq milliards de dollars des recettes pétrolières, « les revenus attendus allant entre 75 et 76 milliards de dollars restent un record » pour l’Algérie, a rassuré le ministre dans une interview à la radio nationale. Un excédent net de près de 15 milliards de dollars est prévu pour cet exercice, malgré les fluctuations du marché pétrolier et la chute de la demande mondiale sur l’or noir.

En 2007, les revenus pétroliers de l’Algérie s’étaient établis à 59,3 milliards de dollars. Le ministre, qui a estimé que la baisse des revenus pétroliers est due à une baisse de la demande causée par la crise financière internationale, a prôné une « coupe plus sévère » dans la production de l’Opep lors de sa réunion à Oran, le 17 décembre. Il a affirmé que la chute des cours mondiaux du pétrole s’est traduite, pour l’Algérie, par une baisse de ses recettes de l’ordre de 5 milliards de dollars depuis juillet jusqu’à maintenant. Après avoir atteint les 147,50 dollars en juillet, le prix du baril de « light sweet crude » pour livraison en janvier était, jeudi, à 43,78 dollars en Asie. Le baril de Brent de la mer du Nord gagnait 10 cents à 42,50 dollars. Pour la première fois depuis 25 ans, la demande mondiale de pétrole a baissé au cours de cette année, selon l’Agence internationale de l’énergie.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Financier