Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Sonatrach maintient ses investissements à l’international

Sonatrach maintient ses investissements à l’international

mercredi 22 avril 2009, par Rédaction

Sonatrach ambitionne de se développer à l’international et prévoit d’investir 1,6 milliard de dollars entre 2009 et 2013.

Le PDG de Sonatrach. Le programme d’investissement de Sonatrach ne sera pas compromis ni au niveau national ni au niveau international, et ce en dépit de l’importante baisse des cours du pétrole par rapport à l’année dernière. Le président-directeur général de la compagnie nationale, M. Mohamed Meziane, l’a assuré hier en précisant que le déploiement de Sonatrach à l’international ne se fera pas au détriment de ses investissements nationaux. La poursuite de l’investissement à l’étranger est un moyen d’assurer de nouvelles sources de revenus, a-t-il dit, précisant que « les résultats de cette prise de risque commencent à être visibles avec la dernière découverte effectuée par Sonatrach en Libye ». Il s’agit d’une découverte moyenne mais « qui peut être plus importante ». D’ailleurs, son évaluation est actuellement en cours, a-t-il dit. M. Meziane, qui était l’invité de la radio nationale Chaîne III, a fait savoir qu’entre 2009 et 2013, Sonatrach prévoit d’investir à l’international 1,6 milliard de dollars dans l’exploration, le développement, l’aval et le transport.

La stratégie de Sonatrach à moyen terme hors du pays d’ici à 2015 prévoit, notamment, la production de 120 000 barils/jour et un marché des services de 150 millions de dollars. La compagnie produit déjà 5 000 b/j au Pérou où un second gisement de 1 000 b/j est en train d’être développé. De plus, elle est également présente sur le segment des services dans certains pays d’Afrique, comme la Libye, le Mali et le Niger, à travers ses filiales de forage et de travaux sismiques, a souligné l’invité de la radio. « Notre politique d’investissement international est pragmatique. Nos plans sont analysés selon des critères conservateurs. Nous agissons au cas par cas et selon nos disponibilités financières et celles des banques algériennes », a expliqué M. Meziane. L’invité de la radio a précisé que, pour la seule année 2009, la compagnie nationale investira à l’international quelque 300 millions de dollars, dont 60 % dans l’amont et 30 à 40 % dans l’aval.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant