Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Sonatrach vise l’Amérique latine

Sonatrach vise l’Amérique latine

jeudi 5 février 2009, par Rédaction

Le géant pétrolier algérien Sonatrach poursuit sa stratégie de développement à l’international notamment en Amérique latine.

Sonatrach Algérie. Satisfaite des résultats obtenus sur son projet gazier du Camisea au Pérou, la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach souhaite investir davantage dans le secteur énergétique dans ce pays. C’est le ministre de l’Energie et des Mines, M. Chakib Khelil, qui l’a laissé entendre à l’occasion de la visite qu’il a effectuée dans ce pays lundi et mardi derniers. Cité par la presse locale, M. Khelil a affirmé que « Sonatrach a pris un grand risque » en investissant dans le projet de Camisea, mais « elle est satisfaite » de la manière dont il est exploité avec le consortium composé des compagnies argentines Pluspetrol et Tecpetrol, espagnole Repsol, américaine Hunt Oil et sud-coréenne SK. Le gisement de Camisea est entré en production en octobre dernier avec une production initiale de 6,5 millions de mètres cubes par jour de gaz et quelque 20 000 barils par jour de liquide. Avec cette réalisation, « nous avons démontré que ce type de projets peut être effectué par des compagnies qui ne sont pas gigantesques », simplement avec du partenariat, de l’expérience et une diversification des risques.

Le ministre a, en outre, souligné que dans ce contexte de crise financière internationale, les compagnies pétrolières privées vont avoir des problèmes de financement, contrairement à des entreprises étatiques comme Sonatrach, qui « disposent des ressources de leurs banques nationales ». Dans ce cadre, il a assuré que « tous les projets de Sonatrach vont pouvoir être financés, que ce soit en Algérie ou ailleurs ». D’ailleurs, la compagnie nationale recherche de nouvelles opportunités d’investissement au Pérou, selon le ministre, selon lequel il faut d’abord « identifier les projets ». « Nous sommes impliqués au Pérou avec un investissement de 300 millions de dollars dans le projet du Camisea, le plus important réalisé en dehors de l’Algérie », a souligné M. Khelil. Désormais, la société nationale s’intéresse également à la possibilité d’investir dans la pétrochimie et dans la conclusion d’une association avec l’entreprise péruvienne d’hydrocarbures Petroperú pour développer des projets dans l’exploration et la production d’hydrocarbures.
Selon le ministre, cette dernière possibilité fera l’objet d’investissements prochains de la Sonatrach dans ce pays. La société nationale, qui veut réaliser 30 % de son chiffre d’affaires à l’international dans les prochaines années, ne mise pas uniquement sur le Pérou mais également sur l’ensemble des pays de l’Amérique latine.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant